COOPERATION

46e session du conseil des ministres des affaires étrangères de l’OCI : Robert Dussey vante les mérites du PND

Publié le lundi 4 mars 2019, par Lemessager-actu

La 46e session du Conseil des Ministres des Affaires Etrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique(OCI) s’est tenue les 1er et 2 mars derniers à Abu Dhabi aux Emirats arabes Unis. Placé sous le thème « Cinquante années de coopération intra-islamique : feuille de route pour la prospérité et le développement  », la rencontre a été une occasion pour les ministres des affaires étrangères membres de l’Organisation de faire le bilan de cette coopération, relevé ses limites et posé les bases pour son renforcement en faveur du développement économique au sein de l’Oummah islamique.

Robert Dussey, ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur, a au cours de la session présenté la nouvelle vision des autorités togolaises, vision contenue dans le PND (Programme Nationale de Développement) et qui constitue désormais l’unique cadre de référence en matière de développement au Togo et qui offre d’énormes opportunités d’investissement.
Le chef de la diplomatie togolaise, a présenté les projets majeurs du PND qui s’articulent autour de trois (03) axes majeurs à savoir, la création d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives ; ainsi que la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Une présentation qui a visiblement séduit les participants à cette session et particulièrement les Emirats Arabes Unis dont le Ministre des Affaires Etrangères, le Cheikh Abdallah Ben Zayed Al Nahyane. Ce dernier qui s’est félicité de la mise en place du PND, a promis le soutien de son gouvernement dans sa mise en œuvre.

S’agissant de la vie de l’OIC, le Conseil a examiné les différents rapports du Secrétaire général, adopté des projets de résolutions sur les questions politiques, institutionnelles, humanitaires, financières et d’autres sujets d’intérêt commun tels que l’importance de la sauvegarde de la cohésion de l’Oummah, le progrès de la science et de la technologie, la protection de l’environnement, le commerce intra-OCI, la réduction de la pauvreté. Il a également procédé à l’élection des neuf (09) membres de la Commission indépendante permanente des droits de l’homme de l’OCI (CPIDH) pour un mandat de trois (03) ans.

Le Conseil a au cours de ses travaux mis l’accent sur les défis actuels et futurs que l’OCI doit relever en occurrence le terrorisme, la criminalité transfrontalière, l’islamophobie, l’extrémisme religieux, la préservation de l’environnement, l’autonomisation de la femme, le respect des droits des minorités religieuses.

Concernant les perspectives, le Conseil a admis que l’OCI devrait évoluer du statut d’organisation politique vers celui d’organisation économique qui œuvre pour le renforcement de la coopération intra-islamique et le développement économique de ses Etats membres.

A cet effet, la 46e session a adopté le projet de résolution sur le programme d’action OCI-2025qui encourage les Etats membres à manifester leur intérêt pour les projets spécifiques qu’ils souhaitent entreprendre individuellement ou collectivement en vue de la réalisation des objectifs et activités du programme.

La rédaction