Société

Amortir le choc provoqué par Covid-19 : Le gouvernement togolais et le PAM vont distribuer les vivres à 252 500 ménages

Publié le mercredi 23 décembre 2020, par Lemessager-actu

Une cérémonie de lancement de la distribution vivres a eu lieu à Gapé-centre dans la préfecture de Zio, commune zio 4 hier 22 décembre 2020 .

C’est une grande action sociale et humanitaire du gouvernement et du Programme alimentaire mondial (PAM) pour permettre aux populations vulnérables de tenir bon en cette période difficile.

Elle s’inscrit dans le cadre du projet LEO (Limited Emergency Operation) du PAM qui touche 252 500 ménages avec près de 1935 tonnes de vivres.

Ces denrées mises à la disposition des populations vulnérables sont composées entre autres : de maïs, du niébé, de l’huile végétale enrichie et d’autres céréales.

Elles permettront aux populations bénéficiaires de réduire le choc socioéconomique lié à la pandémie de covid-19 dans nos communautés.

Selon le Directeur adjoint du PAM au Togo, *M. Aboubacar KOISHA* , ces vivres doivent permettre aux ménages de faire face aux conséquences économiques provoquées par cette pandémie.

Au nom du gouvernement, la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, *Mme Adjovi Lonlongno APEDOH, épouse ANAKOMA*, a salué le PAM qui a bien voulu répondre à la demande du gouvernement, d’apporter un appui aux populations vulnérables et a déclaré ceci.

« A travers ce projet, le gouvernement assistera sur l’ensemble du territoire national : les ménages d’enfants d’âge scolaire qui bénéficiaient de repas scolaires jusqu’à la mi-mars 2020 avec le volet qui intègre l’appui à la prévention de la malnutrition chez les enfants de moins de 2 ans, les ménages de personnes vivants avec le VIH/TB et les ménages des personnes en quarantaine liées à la pandémie de covid-19 »

Il faut souligner que les 90% du volume total des denrées sont achetées localement et les petits producteurs ont eu un accès au marché à travers l’ANSAT pour une amélioration significative de leurs revenus.