Politique

Ayayi Togoata APEDO-AMAH et Pédro Amuzu : LES RAISONS D’UNE « GUERRE »

Publié le jeudi 25 avril 2019, par Lemessager-actu

C’est à travers les réseaux sociaux que l’écrivain et enseignant M. Ayayi Togoata APEDO-AMAH s’en est pris aux autres partis de l’opposition sur leur attitude vis-à-vis des interpellations de certains responsables du Parti National Panafricain(PNP).

« Que l’on ne s’y trompe pas, les quelques communiqués de presse de principe des partis de la défunte C14, fustigeant les détentions arbitraires de plusieurs dirigeants du Parti national panafricain de Tikpi Atchadam, sont l’expression du refus de solidarité avec le PNP, accusé de trahison et de refus de solidarité par l’ex-C14, à travers les sordides et indignes déballages d’après défaite », écrit Ayayi Togoata.

Une sortie qui n’a visiblement pas plu à Pédro Amouzu de l’Alliance Nationale pour le Changement(ANC) qui a immédiatement réagit.

En effet, c’est par le même canal que le tonitruant membre du l’ANC a choisit pour demander à Ayayi Togoata, le pourquoi une telle sortie en ce moment.

« Pourquoi c’est maintenant que vous faites une telle sortie, à mon avis tonitruante alors qu’à maintes reprises, le harcèlement, la destruction de domicile, l’arrestation de responsables de partis ne datent pas d’aujourd’hui ?  », écrit Pédro Amuzu.
Plus loin, M. Pédro trouve diabolique la déclaration de M. Togoata sur le cas des incendies des marchés où Jean-Pierre Fabre, le président de l’ANC fait partie des mis en cause.

« Vous insinuez malsainement que le dossier des incendies sera rouvert si l’ANC ne se magne pas le cuis pour mettre les gens dans la rue en vue de libérer les responsables du PNP. J’avoue que sur ce coup, vous faites très fort et c’est diabolique votre insinuation …. » laisse entendre Pédro Amuzu.

Cette guéguerre entre les deux reflète bien la tension qu’il y a entre le PNP et l’ANC depuis quelques temps. La sortie et la prise de position d’Ayayi Togoati n’est pas anodin. Les informations concordantes font état des accointances qui existent depuis fort longtemps entre le PNP et certains membres de la société civile dont l’association « Espérance Togo » du Père Afognon dont M. Togoata soutient fermement.

Des informations ont révélé depuis que cette partie de la société civile, est bien le soutien de l’ex ministre Boko qui serait lui-même initiateur de la naissance et des stratégies du PNP.

Il ne faut donc pas chercher de midi à 14h pour comprendre ‘’la guerre’’ entre Ayayi Togoata et Pédro Amuzu. Chacun voulant défendre sa chapelle pour la place du leadership.

Comme on peut le voir, la classe politique togolaise, particulièrement celle de l’opposition fait étalage encore une fois, et ce en face du monde, ses tares, donnant ainsi raison au ministre togolais de la fonction publique Gilbert Bawara. Ce dernier avait déclaré, il y a quelques mois, qu’il n’y avait pas d’alternative au sein de l’opposition togolaise, en ce qui concerne l’alternance dont certains parlent. Et les faits lui donnent toujours raison.

Des coalitions qui se forment et qui se disloquent, des invectives et des coups bas ça et là.

Comment peut-on placer confiance en des gens qui n’ont autre chose que leurs seuls intérêts ?

Loin de nous une quelconque intention de faire une publicité pour le parti au pouvoir, il est claire qu’aujourd’hui, UNIR a bien le vent en poupe pour 2020 quelque soit le candidat qu’il aura présenté.