Politique

Bawara : "Nous ne participerons pas à des tentatives de relance d’un dialogue"

Publié le mardi 11 septembre 2018, par Lemessager-actu

Au micro de nos confrère de togobreakingnews.info hier, le ministre Gilbert Bawara, à la sortie de l’ouverture de la première réunion du comité de suivi de la mise en ouvre de la feuille de route de la CEDEAO sur la crise politique togolaise a laissé entendre qu’il ne s’agissait d’une réunion d’évaluation…et pour le ministre le pouvoir n’entend pas se prêter à des débats qui participeraient davantage à des « tentatives de relance du dialogue ou de manœuvres pour enliser le pays dans des discussions interminables ».

D’après Gilbert Bawara, les délégations du gouvernement et de la majorité souhaitent au contraire contribuer à la sérénité et au bon déroulement des travaux qui se poursuivent mardi avec la présence effective des représentants des deux Facilitateurs. C’est dans ce sens, dit-il, que les membres de la majorité se sont abstenus de toute déclaration ou réaction à l’issue de la séance de ce lundi, pour ne pas participer à des controverses ou polémiques inutiles.

D’autant plus que les interventions du ministre Kan-Dapaah et du président de la Commission de la CEDEAO et, surtout, les actions et mesures concrètes qui ont été présentées pour appuyer et soutenir la mise en œuvre de la feuille de route et des décisions des chefs d’Etat sont d’une clarté et d’une précision qui n’appellent pas de commentaires », a-t-il appuyé.

Pour Gilbert Bawara, des décisions et recommandations sans équivoque ont été adoptées au niveau des chefs d’Etat et le rôle du Comité de suivi consiste à évaluer l’état d’avancement et le niveau d’exécution de cette feuille de route, et à appuyer et accompagner leur respect et application.

« Le gouvernement et sa majorité n’entendent pas participer à des débats sans objet qui participeraient davantage à des tentatives de relance du dialogue ou de recommencement des discussions sur des sujets déjà tranchés par le sommet du 31 juillet 2018  », déclare-t-il ajoutant que « la feuille de route ne nécessite pas des interprétations ou des développements superflus ».

Le ministre Bawara promet que le pouvoir dira et réaffirmera mardi, à l’issue des travaux, ce qu’il pense et continuera d’agir dans un esprit d’ouverture et de responsabilité. Il estime qu’à ce stade, tout se passe convenablement, et dans une ambiance conviviale et de fraternité.

« Je n’ai aperçu aucune animosité ni tension particulières ni entre les acteurs togolais entre eux ni vis-à-vis des représentants de la CEDEAO et des Facilitateurs qui nous apportent leur précieux concours », a-t-il noté, avant de conclure. « Tout le monde est conscient des enjeux et de la portée déterminante des décisions de la CEDEAO. Ce n’est pas pour autant un motif qui nous conduirait à nous tirailler dans la salle de réunion ».

Avec togogreakingnews.info