Société

« Belle Mélodie » partage la joie au village d’enfant SOS de Lomé

Publié le lundi 28 décembre 2020, par Lemessager-actu

Les chants savamment choisis du répertoire classique ont égayé hier dimanche 27 décembre 2020, les enfants du Village SOS Enfant de Lomé.
Le tour mélodieux, en cette période noël, est joué par la chorale « Belle mélodie » et placé sous le thème « Chantons ensemble, partageons nos joies ».

Les morceaux que fredonnaient, sur un air doux et soft, les choristes de « Belle Mélodie », sont entre autres « Minuit Chrétien », « Cantate de Noel », « The firts Noel », « Salut Blanche Etoile » ou encore « Joy to world ».

« Habituellement nous organisons deux grands concerts annuellement, un en juin et un en décembre, que nous appelons le grand concert de Noel. Cette année, à cause de la situation de crise sanitaire, il n’y a pas d’activités, mais nous nous sommes dits qu’on ne peut pas rester les bras croisés, c’est pour cela nous avons décidé de venir égayer les enfants de SOS avec nos chants », a fait savoir la chanteuse AUDREY Sofako, actuelle présidente de la Grande Chorale Belle Melodie.

Elle indique savoir la joie qu’apporte le chant chorale et c’est cette joie qui est partagée avec les enfants.

Par ailleurs, Belle Mélodie a apporté un lot de don composé essentiellement d’instruments de musique, de vivres et des jouets éducatifs.

Les instruments de musique vont être d’une grande utilité à la chorale des enfants du Village d’enfant SOS Lomé, selon les donateurs. Ladite chorale a également tenu en haleine par les morceaux comme « Père Noel », « Il est né Divin enfant » ou « Venez mes enfants ».

La Belle Mélodie, recouvre deux sémantiques. C’est d’abord, L’Ecole de Musique, La Belle Mélodie, une Institution privée créée en octobre 1992 dont l’objectif principal est de promouvoir la Musique Classique au Togo au moyen d’une formation pédagogie. Ensuite , « Belle Mélodie » est une Grande Chorale de la dite école. Elle regroupe les anciens élèves de l’école de musique et toute personne intéressée par le chant chorale.

Germain DOUBIDJI