Médias

Ce que les journalistes Didier Assogba et Yves Galley pensent du concours Claude le Roy ’Graines du Togo’

Publié le lundi 29 janvier 2018, par Lemessager-actu

Depuis le 17 janvier, le sélectionneur national Claude LEROY est en tourné sur toute l’étendue du territoire dans le cadre du concours « Graines du Togo » Dqui consiste à détecter les talents.
Comment trouvez-vous cette initiative et pensez-vous qu’elle apportera un plus au football togolais ? Trois confrères se prononcent dans les colonnes de la presse écrite Le Libéral paru ce jour.

Yves GALLEY, DP SYMPHONIE

Aucun football ne peut se développer si les talents à la base ne sont pas suffisamment formés. C’est en cela que cette initiative de Claude Le Roy est salutaire, d’autant qu’elle s’inscrit dans une vision futuriste fort ambitieuse de notre football. Si le niveau de notre football local est assez faible aujourd’hui, c’est bien un déficit criard au niveau de la formation à la base qui le justifie. Pour une effective atteinte des objectifs de ce projet, il faut d’abord que le processus de détection soit efficace, axé rigoureusement sur la pioche de talents d’exception. Et après, que la gestion de la crème de joueurs retenus réponde effectivement aux ambitions de départ, et pour la cause, il faut que la volonté politique serve de levier solide. Fort heureusement, le projet est parrainé par le premier sportif togolais, le chef de l’Etat. Ce qui est déjà un gage de succès. Pour le reste, j’exhorte la presse dans son ensemble à suivre de près le développement de ce projet.

MOUDJIB Falana, DP MERITE SPORTIF

Le problème du sport roi sur la terre de nos aïeux est le manque d’initiative de l’organisation du football depuis la base, l’on peut considérer que le concours Graines du Togo vient à point nommé. Cependant, la question qu’il faut se poser est de savoir si le projet va durer dans le temps est-ce qu’il ne se limitera qu’à une
seule édition ? Les difficultés que rencontrent souvent ces projets en Afrique, se situent au niveau du suivi qui malheureusement n’est pas assuré. Mais comme le projet bénéficie du soutien des plus hautes autorités du pays notamment le chef de l’Etat, on espère que toutes les dispositions seront prises pour assurer sa réussite. Mais il est aussi important de placer ce projet dans son contexte. Il faut noter qu’à court terme il n’a pas d’impact sur les résultats de l’équipe nationale du Togo les talents qui seront détectés ne pourront affronter le haut niveau que des années après si bien sûr ils tiennent.

Didier ASSOGBA, ADMINISTRATEUR DU SITE TOGOBREAKINGNEWS

L’initiative prise par le sélectionneur national, Claude Le Roy visant à détecter les talents pour assurer la relève du football national est à saluer. Même si on aurait aimé qu’elle soit prise dès son arrivée au Togo, il vaut mieux tard que jamais. Cela permettra au pays de profiter de l’expérience du technicien français en matière de formation de jeunes joueurs et constituer par la même occasion un vivier pour les équipes nationales de football du Togo.

De même, ce concours peut être une occasion pour les
clubs de première et deuxième divisions du Togo de s’attacher les services des "pépites" qui seront détectées dans le cadre du concours en vue de meilleurs résultats dans les diverses compétitions.

Pour finir, le Togo a besoin de reposer les bases d’un football moderne basé sur la
formation des jeunes pour assurer la relève. C’est seulement à ce prix qu’on peut avoir des ambitions dans les compétitions internationales. Si donc ce concours est tenu dans les normes, sans distinctions et sans exclusions de certains jeunes, il peut s’avérer un bon canal qui apporte des bras valides au football togolais. Et à mon sens, pour tirer le meilleur de cette initiative, même après Claude Le Roy, il sera nécessaire de trouver le moyen de la pérenniser.

@ Libéral