Economie

Classement "Doing Business 2020" : Un bond en avant de 40 places pour le Togo

Publié le vendredi 25 octobre 2019, par Lemessager-actu

Un score de facilité à faire des affaires en constante hausse. Mais aussi de points de croissance au niveau des dix indicateurs que prend en compte le rapport "Doing Business". Cette année, le bond qualitatif de 40 places enregistré par le Togo s’explique par les réformes menées et leurs impacts manifestes.

_"Ces résultats obtenus signifient pour le secteur privé un climat d’affaires plus favorable et plus attractif. Mais ils traduisent également trois choses à savoir vision, ambition et volonté"_, a dit Sani Yaya, le ministre de l’Économie et des Finances ayant suivi la publication du rapport depuis le bureau de la Banque Mondiale.

Il ressort des résultats publiés que le Togo a axé les réformes au niveau de trois indicateurs principaux. C’est par exemple le cas de la création d’entreprise où une note de 95,10 sur 100 a été décernée. Note satisfaisante également dans le raccordement de l’électricité et le transfert de propriété. Sur ce dernier, les innovations ont permis de réduire de 49 jours par exemple toute procédure. Pour avoir amélioré l’accès de l’information sur le crédit, le Togo a gagné 8 points. Dans le même temps, l’élimination de l’étape de notarisation et la réduction du temps d’enregistrement d’une entreprise ont permis de réduire de 33% le coût de revenu par habitant. Par ailleurs 2 points ont été gagnés quant à la transparence de l’obtention du permis de construire.

Et pour une dernière réforme, il s’agit de la réduction du montant facturé pour les travaux de connection ainsi que du dépôt de garantie. 859,5% du coût de revenu par habitant a été observé. Des notes qui ont contribué à l’amélioration du score du Togo en terme de facilité à faire des affaires en le positionnant à la 97ème place avec un point de 62.3 sur un total de 100. De même, il est aisé de constater, selon le rapport que le Togo figure dans le top 3 des pays ayant le plus mené des réformes au monde depuis 2014. Pour exemple de 2006 à ce jour, le temps de paiement des taxes et impôts au Togo est passé de 270 heures pour les entreprises à 159 heures.

Le Togo a été salué par les présentateurs du rapport en ce sens que cette année, seulement 73 réformes positives ont été adoptées au cours des douze derniers mois ; ce qui est en baisse par rapport à un record de 108 l’année précédente, tandis que le nombre de pays appliquant une réforme est aussi passé de 40 à 31. Et d’ailleurs à l’arrivée, le Togo se classe pour la première fois dans le Top 100 mondial et le Top 10 des pays les plus réformateurs. _"Grâce à un écosystème institutionnel impulsé par la volonté politique du Chef de l’Etat" conclura le Ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya.