Economie

Climat des affaires : Voici les multiples réformes engagées par le Togo

Publié le jeudi 19 mars 2020, par Lemessager-actu

La Cellule Climat des Affaires a échangé avec les professionnels de médias , hier mercredi 18 mars 2020 à Lomé sur les évolutions récentes relatives aux nouvelles réformes opérées par le gouvernement en vue de rendre le Togo plus attractif aux investissements locaux et étrangers.

Ces réformes réalisées par le Togo ces derniers mois ont permis de le positionner comme une référence dans le monde s’agissant de la facilité pour les entreprises de faire des affaires.

Il s’agit selon la ministre déléguée conseillère du président de la République , chargée de l’amélioration du climat des affaires , Sandra Johnson, de l’exécution des contrats qui vise à garantir la sécurité juridique de l’investissement, la paiement des taxes et impôts marqué par la simplification des impôts et la promotion de la transparence, l’accès à l’énergie qui comprend , outre le volet raccordement à coût réduit, le remboursement des avances sur consommation et d’autres mesures sociales à l’endroit des populations.

Ces récentes réformes poursuit-elle, concernent également le foncier avec l’opérationnalisation complète du guichet foncier unique , le dispositif de dépôt de plainte pour les usagers ainsi que la numérisation des plans cadastraux de Lomé, le commerce transfrontalier avec à la clé , la dématérialisation de toutes les procédures douanières, fer de lance des activités portuaires, le branchement à l’eau potable pour les PME-PMI, la création d’entreprise avec la réduction des coûts et des procédures et facilités offertes aux opérateurs économiques hors du Togo de faire leurs formalités en ligne.

A cela, la ministre ajoute l’accès au crédit avec le renforcement du dispositif de sûretés mobilières au profit des banques au même titre que l’accompagnement du bureau d’information de crédit , en vue d’une meilleure appréciation du risque et d’octroi de crédit à moindre coût.

Parlant des impacts de ces réformes sur le plan national, Sandra Johnson a mentionné les success stories des jeunes bénéficiaires des mécanismes d’accompagnement du gouvernement dans le domaine de la transformation agricole (ananas, soja , chamois ect) dont l’impact en matière de création d’emploi et de richesse ne sont plus à démontrer.

Selon une récente publication du CDI datant de janvier 2020, un service spécialisé du Financial dédié au décryptage de la mondialisation de l’industrie et de l’investissement Direct Etranger (IDE), le Togo occupe la première place en Afrique en termes de destination de nouveaux projets d’IDE en 2019.