Société

Employabilité : L’une des priorités du gouvernement Togolais

Publié le samedi 23 janvier 2021, par Lemessager-actu

L’Organisation internationale du travail (OIT) définit l’employabilité comme« l’aptitude d’une personne à trouver et conserver un emploi, à progresser au travail et à s’adapter au changement tout au long de la vie professionnelle ».Il est indispensable pour le Togo, pays dont le leitmotiv est de garantir de bonnes conditions de vie aux habitants, de raffermir l’employabilité des jeunes et femmes et créer des opportunités appropriées pour leur permettre de s’insérer dans le paysage socioprofessionnel. Au cours de ces dernières années, les dirigeants s’y sont bien pris.

Le niveau de chômage et de pauvreté quelque peu élevé dans les années antérieures, a incité les autorités à mettre sur pied des mécanismes d’accompagnement des jeunes comme le Paeij-SP, le Faiej, le FNFI, les Thimo, les projets de Filets sociaux et services de base (FSB), d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV), etc.

L’employabilité des jeunes continuellement renforcée

Le bilan annuel établi par le ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes est étincelant. Il montre qu’en 2020, les actions entreprises pour promouvoir la jeunesse ont permis à 52 800 jeunes de bénéficier des activités socio-éducatives. Par-dessus tout, 19 642 jeunes et femmes ont été formés en entrepreneuriat et l’employabilité de 8 861 nouveaux jeunes a été améliorée à travers des formations diverses, des soutiens financiers et techniques…

Outre ces appuis, le ministère sus mentionné a mobilisé et alloué 2,77 milliards de francs CFA de crédits aux jeunes entrepreneurs. La formation des jeunes en entrepreneuriat et l’allocation de microcrédits ont provoqué un effet domino. Elles ont facilité la création de 7 389 microentreprises, ce qui a permisd’engendrer 13 863 emplois durables pour les jeunes. En outre, la mise en œuvre des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo) a créé 251 554 emplois temporaires au profit des jeunes.

Plus de ressources mobilisées pour le bien-être des jeunes

De 05 milliards de francs CFA en moyenne de 2013 à 2014, les ressources consacrées à l’emploi et l’employabilité des jeunes sont montées à 15 milliards en 2018.Plus de 35 000 volontaires nationaux ont été mobilisés pour des activités destinées à améliorer leur savoir-faire et à contribuer au développement du pays. Quant au projet EJV, ila permis de mobiliser plus de 8 000 jeunes.

De 2016 à 2020, le Paeij-SP a créé35 000 emplois permanents et engendré 121 000 emplois temporaires.Depuis son lancement jusqu’en juin 2019, 3,2 milliards de francs CFA ont été octroyés aux jeunes entrepreneurs ; 420 jeunes ont été formés et insérés dans les chaines de valeur agricoles et clusters agro-industriel ; 16 PME et 774 jeunes de ces chaines et clusters ont été financés. En 2020, plus de 5 600 primo-entrepreneurs ont été accompagnés dans la réalisation de leurs projets d’entrepreneuriat agricole ; la mesure présidentielle d’attribution des 25% de marchés publics auxjeunes et femmes entrepreneurs a permis, sur 75 procédures réservées au niveau du ministère, d’attribuer 71à la cible, pour un total de 350 334 340 francs CFA.