Economie

Esso-Essinam Awouzouba, président de Bitcoin Africa et expert en informatique

Publié le jeudi 22 août 2019, par Edith Awouzouba

« La monnaie bitcoin est la voie royale de la stabilité du globe et d’un monde meilleur »

Depuis quelque temps, la cryptomonnaie est au cœur des discussions un peu partout. Bitcoin par ci et bitcoin par là patati patata.

Pour mieux comprendre le phénomène, nous nous sommes approchés du président de Bitcoin Africa, expert en informatique, cryptographie, cybercriminalité et cyber sécurité, Esso-Essinam Awouzouba.

On entend par cryptomonnaie, une monnaie cryptographique, virtuelle, électronique qui n’a aucune forme physique (pas de billets, ni de pièces émises) qui repose sur un réseau informatique décentralisé. C’est-à-dire qu’il ne dépend pas d’une autorité centrale telle qu’une banque centrale ou un gouvernement établi– comme c’est le cas pour l’euro, le dollar ou le CFA et le reste des devises qui circulent dans le monde.

Le bitcoin est la cryptomonnaie mère. Autrement, le bitcoin est la toute première monnaie virtuelle électronique et a été créée en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto (nom d’emprunt, mais il existe actuellement).

Pour le Président de Bitcoin Africa une cryptomonnaie est créée tous les quatre jours environ avec plus de 2600 en existence actuellement.

Cette monnaie n’est pas une nouvelle forme d’arnaque, au contraire c’est une monnaie fiable qui a beaucoup d’avantages et n’est pas réservée uniquement qu’aux hommes riches, ou des personnes influentes comme on a l’habitude de le dire. Elle peut être utilisée par n’importe quel individu quel qu’il soit si cet individu connait tous les contours et le fonctionnement de cette monnaie.

Le bitcoin est une monnaie sécurisée et fiable, car le système sur lequel il repose lui permet en effet de réaliser des transactions chiffrées et infalsifiables, ce qui en fait un système monétaire très sûr pour les utilisateurs.
« Sur le système, si l’on veut modifier une transaction, il faudra la changer en même temps sur tous les ordinateurs du réseau… ce qui est mathématiquement impossible », selon M. Esso-Essinam Awouzouba.

D’après l’expert en cryptographie, les avantages de cette monnaie sont énormes. Les transactions en cette monnaie, implique des frais moins importants que ceux de monnaies classiques qui nécessitent des intermédiaires, les transactions sont anonymes et les comptes des utilisateurs ne peuvent être saisis ou gelés pour un motif donnée.

L’intérêt pour un pays, une société ou encore un individu de se mettre au bitcoin est très grand. Car, le bitcoin permet par exemple dans le cas du Togo de résoudre beaucoup de problèmes auxquels la société est confrontée.

« L’intérêt de se mettre au bitcoin, permet d’avoir la transparence, la sécurité au plan mondial. Dans le cas de double, triple, vente de terrains au Togo, si le système cadastral est indexé au système de la blockchain technologie sur laquelle repose le bitcoin, il est possible pour quiconque ayant la connexion sur son téléphone ou son ordinateur de vérifier les transactions valides liées à une transaction donnée concernant un terrain dans un lieu donné et qui en est l’acquéreur. Ce même processus est applicable pour sécuriser les diplômes ou les actes administratifs et les marchés publics » ajoute M. Esso-EssinamAwouzouba qui indique en outre qu’avec ce système, il sera aussi impossible aux arnaqueurs et aux cybercriminels de profiter du fruit de leurs méfaits. Car le système est fait de telle sorte qu’ils (arnaqueurs) seront obligés de se justifier de la loi sur le blanchiment d’argent.
Pour utiliser le bitcoin, il vous suffit de créer à partir de votre ordinateur ou Smartphone, un compte bitcoin composé d’une adresse (clé publique) et d’un mot passe (clé privéé) basé sur la cryptographie. Contrairement aux monnaies classiques, la cryptomonnaie n’est pas sujette à l’inflation.

Pour rappel, il y a une convertibilité avec les monnaies classiques, mais il faut passer par les banques et actuellement avec la conversion théorique, 1 bitcoin équivaut à7 millions de francs CFA.

Vu le rôle que joue la technologie dans le développement, Esso-Essinam Awouzouba, président de Bitcoin Africa invite toute la population à se former au bitcoin car, cela permettra d’améliorer d’avantage le climat des affaires, le doing business et facilitera les transactions. Il se dit convaincu que cette monnaie est la voie royale de la stabilité du globe et rendra le monde meilleur.
Edith