FINANCE

FMO accorde un prêt syndiqué de 200 millions USD à Ecobank Transnational Incorporated

Publié le samedi 23 décembre 2017, par Lemessager-actu

Ecobank Transnational Incorporated, le holding basé au Togo du Groupe Ecobank panafricain, a annoncé vendredi l’approbation d’un instrument de crédit syndiqué de 200 millions USD d’une maturité de 5-7 ans par FMO, la banque de développement néerlandaise.

C’est le deuxième prêt qu’organise FMO pour le Groupe Ecobank ces dernières années. ETI

utilisera ce prêt pour renforcer la capacité de financement de plusieurs filiales de son réseau à travers 36 pays africains. Conformément aux objectifs de développement stratégiques du Groupe Ecobank, au moins 75 pour cent du prêt sera destiné aux PME dans divers secteurs de l’économie.

Principal arrangeur de ce prêt syndiqué, FMO a apporté 58,5 millions USD tandis que d’autres IFD et investisseurs à impact ont contribué de la manière suivante : DEG – Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft mbH (21 millions EUR), Proparco (21 millions EUR), la Société belge d’investissement pour les pays en développement (BIO) (15 millions USD), la Banque de développement autrichienne (OeEB) (15 millions USD), Blue Orchard (30 millions USD), Symbiotics (21,5 millions USD) et Oikocredit (10 millions USD).

Au sujet de cet instrument de prêt, Ade Ayeyemi, Directeur Général du Groupe Ecobank, a précisé : « ETI est ravi de conclure cet accord financier avec FMO, qui a su attirer un nombre élevé d’acteurs. Le calendrier de la transaction – à la fin de l’exercice financier – est particulièrement important et nous permettra de mieux servir les PME, qui constituent un segment de marché essentiel pour nous ».
Jürgen Rigterink, Président Directeur Général de FMO, a ajouté : « FMO est fier d’avoir monté cet accord de prêt syndiqué pour le Groupe Ecobank, un partenaire de longue date.

Par le biais de cet investissement, nous soutenons les petites et moyennes entreprises de certains des pays les plus sous-bancarisés d’Afrique. Bien que les PME de ces pays offrent la majorité des emplois, leur accès aux financements demeure limité. Nous sommes heureux d’amener de nouveaux investisseurs sur ces marchés afin de contribuer à stimuler la croissance économique là où elle est la plus indispensable ».

Avec FinancialAfrik