SOCIAL

Faure Gnassingbé :‘De la région de la Kara, je repars le cœur riche de rencontres uniques avec les communautés’

Publié le mercredi 7 février 2018, par Lemessager-actu

Le président Faure Gnassingbé était ce mardi à l’école primaire publique de Yaka-Centre dans la préfecture de Doufelgou (450 Km de Lomé)à, à l’occasion du lancement de deux nouveaux projets sociaux.

Lesquels sont notamment le Projet Filets Sociaux et Services de Base (FSB) et du Projet d’Opportunités d’Emplois pour les Jeunes Vulnérables (EJV) financés par la Banque mondiale sur des dons respectivement à hauteur de 17,4 milliards de francs CFA et de 9 milliards de francs CFA soit un montant global de 44 millions de dollars (soit 26,4 milliards de francs CFA).

Le projet FSB a été élaboré pour fournir aux communautés les plus pauvres un minimum de services socio-économiques de base, tels que l’éducation primaire, les soins de santé, l’eau, l’assainissement et la protection sociale. Il a été conçu pour être mis en œuvre dans toutes les cinq régions du pays, à travers trois types d’interventions : (i) la réhabilitation et la construction de 200 infrastructures de base ; (ii) l’accès aux filets de protection sociale incluant un programme de cantines scolaires (qui visent 38000 élèves de 164 écoles) et un programme de transfert monétaire qui va atteindre environ 40 000 ménages les plus pauvres ; et (iii) le renforcement des capacités des communautés pour les aider à assumer la responsabilité de la mise en œuvre des sous-projets spécifiques qu’elles auront identifiées elles-mêmes pour apporter des réponses à leurs besoins de développement.

Le second projet EJV vise à offrir des opportunités économiques à des jeunes femmes et hommes âgés de 15 à 35 ans qui sont pauvres et vulnérables, à travers leur participation aux services communautaires, des formations en vue d’acquérir des compétences techniques, y compris sur la gestion d’une microentreprise. Environ 14 000 jeunes bénéficieront du nouveau projet et les 10 000 les plus engagés pourraient, par la suite, recevoir un accompagnement pour le lancement et l’exploitation des activités génératrices de revenus qu’ils auront retenu d’entreprendre.

Mercredi sur con compte twitter, Faure Gnassingbé qui a présidé la cérémonie de lancement ne s’est pas empêché d’exprimer son sentiment suite aux témoignages des femmes et communautaires bénéficiaires .

‘De la région de la Kara, je repars le cœur riche de rencontres uniques avec les communautés’. J’ai été particulièrement touché par l’accueil chaleureux dont m’ont gratifié les populations’, écrit M. Gnassingbé, qui poursuit, ‘J’ai écouté avec intérêt les témoignages émouvants des femmes bénéficiant de transferts monétaires, des écoliers, leurs parents et enseignants sur l’impact encourageant des cantines scolaires’.

Ce qui rassure le chef de l’Etat, qui à la lumière des partages, a apprécié la volonté d’appropriation par les communautés elles mêmes du développement local.

‘Ces riches témoignages nous confortent dans notre engagement à poursuivre nos efforts en vue d’assurer la prospérité, l’inclusion sociale et économique de nos populations’, nuance-t-il dans son twitt.