Médias

La responsabilité du journaliste en cas d’épizooties

Publié le mercredi 13 décembre 2017, par Lemessager-actu

Une trentaine de professionnels des médias participent depuis mercredi à une rencontre de renforcement des capacités sur la lutte contre les zoonoses notamment la grippe aviaire, le charbon bactéridien et autres. Initiative du FMMATA pour aider les journalistes radio, télé, presse en ligne et écrite à connaitre les modes de contamination, les maladies animales, les causes, les modes de transmissions, les conséquences sur les activités du secteur etc…

L’objectif est de les amener à un meilleur traitement des informations concernant le secteur de la santé animal avec doigté afin d’éviter de semer de la psychose au sein des acteurs clés de la filière.

Ainsi, pendant la rencontre, les participants ont sous la conduite des spécialistes, découvert ces maladies et comment via des reportages, écrits et émissions aider les populations à surmonter les psychoses lors des épizooties.

‘Il y a intérêt à former les journalistes dans le cadre de la gestion des zoonoses en période sensible. Quand ces genres d’épizooties arrivent dans un pays, il y a une psychose qui gagne les populations et les premières à être infectées. Et cette formation des journalistes, vecteur de l’information et éducateur pour leur donner les outils nécessaires dans le traitement des maladies animales pour mieux aider les populations à passer ces périodes’, a indiqué Ambroise Kpondjo, coordonnateur du FMMATA.

L’initiative a reçu l’appui de la direction de l’élevage et du ministère de l’agriculture.