Economie

Le Groupe Togocom et la Plateforme industrielle d’Adéticopé (PIA) désormais liés par un partenariat

Publié le mercredi 17 février 2021, par Lemessager-actu

Le Groupe Togocom et la Plateforme industrielle d’Adéticopé (PIA) sont désormais liés par un partenariat. Le document de cet accord est signé ce mardi 16 février, sur le site de la Plateforme industrielle d’Adéticopé (PIA) par les responsables des deux entités.

Le DG de Togocom, Paulin Alazard explique le bien fondé de leur rapprochement avec la Plateforme industrielle d’Adéticopé (PIA).

« C’est un projet majeur pour le pays qui va devoir impacter. Nous sommes rapprochés rapidement de PIA pour mettre à disposition les technologies télécom au point. On va, par ce partenariat déployer la fibre optique sur l’ensemble de la zone, on va aussi déployer la technologie 5 G , ce qui va permettre aux entreprises qui vont s’installer sur la zone de bénéficier de meilleures technologie en matière de connectivité. C’est un partenariat naturel », a-t-il indique.

Il a également relevé qu’au delà du gain, l’idée de mettre à disposition les meilleures technologies télécom possibles.

Pour sa part, le Directeur Général de la Plateforme industrielle d’Adéticopé, Jesse Damsky, ce projet est une opportunité énorme et il considère Togocom comme un partenaire stratégique qui mettra à leur disposition la technologie dont les investisseurs ont besoin pour développer leur activité.

PIA comptera parmi ses nombreux services logistiques : un parking d’une capacité de 700 camions, un parc pour le stockage de conteneurs d’une capacité de 12 500 EVP, un entrepôt pour charger, décharger et transférer les conteneurs, une plateforme de stockage du coton et d’autres matières premières, une zone de 200 000 m2 dédiée aux autres activités logistiques, des routes et emprises routières.

Un investissement total de plus de 130 milliards de francs CFA (soit 200 millions d’euros) est mobilisé pour la réalisation de ce projet. La Plateforme est située à Adéticopé à une vingtaine de kilomètres au nord de Lomé.

Germain DOUBIDJI