Médias

‘Le journaliste ne doit pas confondre son rôle à celui du politique’, (Michel Olabi Ire da Cruz)

Publié le dimanche 4 février 2018, par Lemessager-actu

Les étudiants de l’Ecole supérieure des techniques et arts de la communication (ESTAC) ont suivi le vendredi 2 février dans l’enceinte de leur école, une première conférence de l’année sous le thème ‘la responsabilité sociale du journaliste dans la gestion des conflits’.

L’orateur principal, le consultant Michel Olabi Ire da Cruz a pendant trois heures de temps livré à l’assistance les secrets pour être un bon journaliste et assurer une réussite professionnelle ainsi que de sa carrière.

Pour ce dernier, le paysage médiatique actuel du Togo doit être réformé pour un retour aux idéaux du métier guidé par le respect des lois et dispositions régissant le secteur.

Le journaliste ne doit pas être dans la posture de combattant dans ses écrits mais de médiateur’, a-t-il dit tout en appelant les concernés à plus de responsabilité dans le traitement des sujets.

‘Un bon journaliste doit prendre le temps de bien recouper ses informations pour éviter de mettre de la poudre au feu. En temps de crise, il doit œuvrer par ses écrits à l’apaisement et non à raviver la tension, bien jouer son rôle de médiateur et ne pas le confondre à celui du politique’, a souligné M. da Cruz.

Le politique travaille pour la conquête du pouvoir et il travaille, tient des propos qui vont dans l’atteinte de son objectif et ce n’est pas au journaliste de servir de caisse de résonance à ce dernier’, a-t-il nuancé.

Pour sa part, Balogou Donko , directeur de l’ESTAC, a souligné avoir choisi un tel thème pour la conférence parce qu’il renvoie le journaliste à son rôle dans la société à savoir de médiateur et de vecteur de l’apaisement devant les différentes positions au moment de paix et de conflit.

‘Le journaliste dans ses écrits, commentaires et au cours des débats doit insister et employer des mots apaisants. En tant que que médiateur, il doit rapprocher les différentes positions afin que la paix y règne’, a déclaré M. Donko.

D’autres conférences de ce genre seront organisées au cours de l’année.