Société

Les contours du PAEIJ-SP expliqués aux partenaires financiers

Publié le mercredi 7 février 2018, par Lemessager-actu

Lancé en 2016 par Faure Gnassingbé, le Projetd’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) avance à grands pas.

Financé à hauteur de 11,8 milliards de F Cfa sous forme de prêt et de don par la Banque africaine de développement (BAD), il a pour objectif de contribuer à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers le renforcement de l’employabilité des jeunes et la promotion de entrepreneuriat, et aussi d’assurer la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes à travers l’identification des opportunités d’investissement les maillons marquant des chaînes de valeurs agricoles.

Exemples : des métiers artisanaux ou de fabrication des équipements agro-alimentaires, des métiers de transformation agro-industriels, les services de communication et de marketing y compris l’emballage.

Fidèle à cette mission, le projet a accompagné en 2017, 286 jeunes entrepreneurs dans la finalisation de leurs plans d’affaires puis mis en relation avec les PME et les agrégateurs.

443 groupements de producteurs se sont engagés à produire et à livrer le manioc, le maïs, le soja aux PME de transformation et aux agrégateurs. Idem pour la validation des plans d’affaires de 5 PME de transformation et 5 agrégateurs, le déblocage de crédit pour 2 PME de transformation et 4 agrégateurs, pour un montant global de 360 millions de F Cfa et un financement global de 48 millions de F Cfa pour les primo producteurs et groupements.

Ce mercredi 7 février à Lomé, s’est ouverte une session de trois jours d’immersion et de formation à l’intention des partenaires financiers à savoir la banque Orabank-Togo ( cheffe de fil), Coopec-Ad, Iléma, autour des approches de mise en œuvre et de sélection des primo-entrepreneurs. Ceci pour aboutir à un partenariat plus dynamique pour le financement de l’agriculture commerciale au Togo.

Pendant les trois jours, les participants seront informés sur les chaînes de valeur agricoles et les clusters agro-industriels soutenus par le PAEIJ-SP ainsi que les opportunités d’investissement pour les jeunes entrepreneurs.

Pour le coordonnateur, Kossivi Agbo, le PAEIJ-SP ne finance pas les projets des jeunes mais facilite l’accès aux services financiers pour les porteurs.

L’initiative leur permette d’avoir un projet structuré, bancable, réalisable sur le terrain avant d’être soumis aux partenaires financiers’, a-t-il clarifié.

‘Le Projet d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs assure l’incubation et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs afin qu’ils développent des offres de biens et services d’appui capables de répondre sur une base commerciale, aux besoins d’efficacité et de compétitivité des entreprises du cluster et de la filière’, a assuré de son côté le directeur de la jeunesse,M. Anala à l’ouverture de la session.

Cette session sera suivie très prochainement par des séminaires techniques et porteront sur l’analyse des risques, de crédits aux PME, le système d’information et de gestion. L’Objectif consiste à appuyer les partenaires financiers du projet à développer un portefeuille de qualité et rentable dans le secteur agricole.

Par Charles Djade