Société

Les filets sociaux insufflent un nouvel élan aux ménages togolais nécessiteux

Publié le mardi 30 mars 2021, par Lemessager-actu

Le projet de Filets sociaux et services de base (FSB) redonne vie aux citoyens togolais en difficulté socioéconomique. Il responsabilise les communautés dans leur développement, renforce leur accès aux infrastructures de base et à une couverture sociale minimum. L’initiative accroît l’accès des enfants à des repas scolaires réguliers, ce qui améliore la fréquentation et la rétention dans les écoles. Plus encore, elle augmente le revenu et la consommation des ménages bénéficiaires grâce aux transferts monétaires. Sur le territoire, le projet de FSB est coordonné par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) qui change supérieurement la vie des populations.

En mi-janvier 2021, l’Anadeb a célébré ses 10 années d’existence et de services rendus aux communautés à la base. L’agence a déjà investi 23 milliards de francs CFA au bénéfice des populations issues de 250 cantons les plus pauvres du Togo pour rehausser le niveau de vie des citoyens et bâtir un pays émergent et profitable pour tous.

Les cantines scolaires et les transferts monétaires sauvent les Togolais

Aujourd’hui, 315 écoles bénéficient du programme de cantines scolaires. De 2017 à 2020, 31 375 155 repas ont été servis aux écoliers des établissements primaires publics. Tout au long de l’année 2020, près de 04 millions de repas ont été offerts aux enfants. De fait, le nombre d’écoliers touchés par les cantines scolaires en 2020 s’établit à 97 518.

En ce qui concerne les transferts monétaires en 2020, 60 500 ménages ont reçu 15 000 francs CFA par trimestre. Cette allocation leur permet de tourner progressivement le dos à la pauvreté ; de manger à leur faim, d’assurer leurs besoins nutritionnels, sanitaires, scolaires ; d’économiser de l’argent pour mettre en place des activités génératrices de revenus. D’un autre côté, les coordonnateurs du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) ont fait construire 133 infrastructures de base en 2020.

Plus de filets sociaux à venir

Les transferts monétaires ciblaient 61 000 ménages pauvres du Togo en fin 2020 et 120 000 ménages en 2021. D’ici 2025, Faure Gnassingbé prévoit plus de transferts monétaires pour les ménages vulnérables. Il étendra les mécanismes de filets sociaux aux personnes du troisième âge, aux malades et aux handicapés.Le pays renforcera en outre la fourniture de services sociaux aux élèves à travers le programme "School Assur" et celui des cantines scolaires. Il est programmé entre autres l’extension de la fourniture de repas communautaires en milieu scolaire avec la multiplication par 03 du nombre d’écoles dotées de cantines scolaires et le triplement du nombre d’apprenants bénéficiaires qui sera élevé à 300 000.