SANTE

Lutte contre la Covid-19 : ICESCO soutient les couches vulnérables dans plusieurs structures au Togo

Publié le lundi 13 juillet 2020, par Lemessager-actu

La pandémie au coronavirus marque l’histoire avec son lot d’effets négatifs sur la vie des populations à travers le monde. Dans le but d’aider les populations à faire face au choc du coronavirus, les initiatives se multiplient avec l’appui des partenaires. C’est dans cette logique que se situe la démarche de l’Organisation du monde Islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO). Cette dernière a fait un don d’une valeur de 12 900 000FCFA à plusieurs couches vulnérables au Togo.

C’est à travers le ministère de l’environnement, du développement durable et de la Protection de la nature que l’organisation a fait don à plusieurs couches vulnérables dans la cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus au Togo. La cérémonie de remise à un lieu le 10 juillet dernier à Lomé, par le ministre David Oladokoun de l’environnement.

Plusieurs écoles à savoir l’Ecole Primaire Catholique Adidogomé l’Ecole Primaire Camp RIT, l’Ecole Primaire Evangélique d’Amoutiévé auxquelles se sont ajoutés, le Centre Culturel Islamique, SOS Village d’enfants, la Pouponnière Sainte Claire (Tokoin Solidarité) et la prison civile de Lomé ont bénéficié du don. Le don est composé de sacs de maïs, des cartons de bidons d’huile, des sacs de riz, des masques réutilisables, des produits pharmaceutiques (vitamine C et paracétamol), des gels hydro alcoolique, des dispositifs de lavage des mains et des thermo flashs.
Pour la Sœur Esther SOME, responsable de la pouponnière Sainte Claire, le geste vient renforcer les efforts aux côtés des enfants, car, dit-elle, la structure fonctionne uniquement à travers des dons.

Le Directeur de l’Administration pénitentiaire de Lomé, Adrissou Akibou a salué la démarche et souhaité que d’autres bonnes volontés en fassent autant.
Le ministre Oladokun a saisi l’occasion pour inviter les responsables des structures concernées et la population à observer les gestes barrières. Pour lui, il en va de l’intérêt de chacun.

La démarche se fera en vers d’autres personnes à l’intérieur du pays notamment à Atakpamé, anié et Kara, selon le ministre.

Le Togo est membre d’ICESCO depuis 1990.