Libre opinion

Ourna Gnanta à Eric Dupuy : ‘Un dictateur n’est pas celui qui conquiert le pouvoir par les urnes’

Publié le mardi 31 octobre 2017, par Lemessager-actu

N’en déplaise à celui qui veut l’entendre. Faure Gnassingbé, président du parti Unir (majorité présidentielle) et chef de l’Etat n’est pas un ‘dictateur’. Il est un ‘vrai démocrate’, confie mardi Ourna Gnanta (sur l’image), citoyen togolais et cadre du parti présidentiel en réponse aux commentaires sur les réseaux sociaux et surtout à une sortie du chargé à la communication de l’ANC (Opposition) sur une radio lundi.

‘Je veux faire savoir à Mr Dupuy, qu’un dictateur n’est pas celui qui conquiert le pouvoir par les urnes, il n’est pas celui qui accepte le pluralisme et fait adopter un statut de l’opposition. Un dictateur n’est pas celui qui accepte la liberté d’expression, il n’est pas celui qui accepte le vote d’une loi sur les manifestations permettant à son principal opposant de marcher tous les week-ends et ceci pendant cinq années consécutives’, a souligné M. Gnanta dans un message.

Il a rappelé les efforts consentis par le pouvoir pour mettre le pays sur les rails du développement et de l’émergence, la reprise de la coopération et surtout pour faire du Togo une plateforme incontournable dans la sous-région.

La politique ne doit plus à nouveau faire plonger le pays dans une crise interminable, a-t-il dit.

‘Les années sombres sont derrière nous, il est important que nous puissions nous adapter à ce nouvel environnement politique qui n’est pas ouvert aux méthodes du passé. Consolidons les avancées tout en luttant pour plus de progrès. Le meilleur enseignant c’est celui la qui sait encourager et accompagner ses élèves’, a relevé Ourna Gnata.

Samedi dernier, Faure Gnassingbé s’est étonné lors d’une allocution à l’ouverture des travaux du congrès de son parti qu’il est peint en ‘dictateur sanguinaire sur les réseaux sociaux.

‘Aujourd’hui, ceux qui intoxiquent et mentent ont trouvé un allié dans la technologie. On peut transformer une chose juste ou alors, un homme simple comme moi en dictateur sanguinaire. J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire’, a-t-il dit. Un extrait qui a suscité des réactions des internautes avec des commentaires les plus acerbes dirigés contre M. Gnassingbé.