COOPERATION

Partenariat AFD-BIDC : Signature d’une 1ère ligne de crédit de 50 millions d’euros de l’AFD à la BIDC pour appuyer la transition économique durable dans la CEDEAO

Publié le mercredi 29 juillet 2020, par Lemessager-actu

Un accord de financement entre a été signé hier 28 juillet 2020 à Lomé, au siège de la Banque d’Investissement et de Développement de la BECEAO(BIDC), entre l’Agence Française de Développement(AFD) et la BIDC. C’est M. George Agyekum Nana DONKOR, Président de la BIDC, et Mme Maréva MATAR, Directrice Adjointe de l’Agence Française de Développement (AFD) au Togo, qui ont procédé à la signature dudit accord d’un montant de 50 millions d’euros (environ 32,8 milliards de FCFA).

Ce montant vient en appui à la BIDC dans la déclinaison de son plan stratégique et le financement d’une transition économique durable dans l’espace CEDEAO. Cet appui financier est accompagné d’une subvention d’assistance technique de 0,4 million d’euros (environ 263 millions de FCFA).

« Cette opération s’inscrit dans la stratégie du Groupe AFD visant à accompagner la structuration d’un écosystème financier résilient et durable, en mesure d’opérationnaliser le volet financier de l’Agenda 2030 sur le développement durable et l’Accord de Paris sur le climat en Afrique de l’Ouest  », a fait savoir Maréva MATAR pour qui, « Ce partenariat et cette confiance réciproque pourront être confirmés à l’occasion du prochain sommet des banques publiques de développement, dont la 1ère édition est prévue en novembre 2020 à Paris, dans le cadre, du Forum de la Paix  ».

Par cette convention de financement, les deux Institutions entendent promouvoir une intégration économique et financière plus aboutie dans la sous-région ouest-africaine et ainsi contribuer à la réalisation de la Vision 2020 de la CEDEAO.
Tout d’abord, la ligne de crédit de 50 millions d’euros de l’AFD à la BIDC vise à contribuer au financement d’investissements de relance économique alignés avec l’Agenda 2030 sur le développement durable, au bénéfice des Etats-membres et des opérateurs économiques de la CEDEAO. En outre, la subvention de 0,4 millions d’euros permettra d’appuyer la BIDC dans sa démarche de renforcement de capacités, à travers des activités prioritaires pour la mise en œuvre de son plan stratégique et pour le développement d’une approche de finance responsable. Plus spécifiquement dans un contexte post-Covid, cette facilité de crédit octroyée par l’AFD permettra à la BIDC de financer environ 100 millions d’euros d’investisseurs privés de relance économique.
La signature de cette 1ère ligne de crédit vient matérialiser un partenariat historique entre l’AFD et la BIDC, qui jusqu’à présent était articulé autour d’une première subvention d’assistance technique de 0,5 millions d’euros.
Cette nouvelle dynamique partenariale sera illustrée notamment par la participation de la BIDC et de l’AFD au Sommet des Banques Publiques de Développement (BPD) du 10 au 12 novembre prochain à Paris. Organisé en partenariat avec le Forum de Paris sur la Paix, cet évènement de grande envergure réunira pour la première fois l’ensemble des Banques Publiques de Développement (BPD). Son objectif est de constituer une plateforme essentielle pour encourager ces institutions à agir ensemble afin de libérer leur plein potentiel et de maximiser les investissements qui s’inscrivent en cohérence avec l’agenda multilatéral du développement durable.

A propos de l’Agence Française de Développement

Le groupe Agence française de développement (AFD) est un établissement public qui finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et durable. Plateforme française d’aide publique au développement et d’investissement de développement durable, nous construisons avec nos partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud.
Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les Outre-mer et dans 115 pays, pour les biens communs de l’humanité – le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable. Pour un monde en commun.
www.afd.fr

A propos de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC)

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) est le bras financier de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui comprend quinze (15) Etats membres que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

La BIDC a pour mission de contribuer à la création de conditions permettant l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, industrialisée, prospère et parfaitement intégrée tant au plan interne que par rapport au système économique mondial, afin de profiter des opportunités offertes par la mondialisation.

La Banque intervient notamment dans les domaines suivants : les infrastructures, le transport, l’énergie, les télécommunications, l’agriculture, le développement rural, le secteur social, l’industrie, les services (les services financiers, l’ingénierie financière, l’hôtellerie / le tourisme etc.). Les interventions de la BIDC se présentent comme suit : l’octroi de prêts à long, moyen et court terme, les prises de participation, l’octroi de lignes de crédit et la mise en place d’accords-cadres pour le refinancement, et les opérations et services d’ingénierie financière.

A ce jour, la BIDC a approuvé le financement de deux cent quatre-vingt-dix-huit (298) projets pour un montant de deux milliards soixante-dix millions d’unités de compte (2,07milliard UC), soit environ deux milliards huit cent quatre-vingt-quatre millions de dollars (2,84 milliards USD).