Economie

Préfecture de Yoto : Les Journalistes touchent du doigt les activités de l’usine SCANTOGO

Publié le lundi 12 août 2019, par Lemessager-actu

Le groupe HeidelbergCement a organisé un voyage de presse sur Tabligbo le vendredi 09 août dernier. Première initiative du genre de la part de la société , ce voyage vise à favoriser une relation ouverte et motivée avec les journalistes, mais aussi permettre aux hommes de médias de faire une visite de l’usine SCANTOGO, pour toucher du doigt ce qui se fait dans la zone par la société.

Basée à Tabligbo, SCANTOGO produit du clinker de haute qualité, avec une capacité annuelle de 1,5 millions de tonnes, à en croire les responsables. Sa production est destinée à alimenter les usines du Togo, du Benin, du Ghana et du Burkina Faso, toutes appartenant au groupe HeidelbergCement.

En dehors de sa fonction première qui est de produire du clinker, la société a mené plusieurs actions sociales à l’endroit des populations.

Constructions des forages d’eau potable dans plusieurs villages, don de tables bancs, construction de bâtiments scolaires et latrines, attributions de bourses scolaires et appui financiers aux bacheliers méritants et étudiants pour leur inscription, dotations de tracteurs agricoles aux groupements, voilà entre autres actions menées à l’ endroit des populations.

Aussi, un projet d’électrification du village de sika-kondji et les villages environnants d’un cout de 329 millions de Fcfa est –il en cours de réalisation.

Selon GOMADO Koamy Gbloekpo, responsable de la Fondation HeidelbergCement-Togo, il existe une pépinière de jeunes plans pour la réhabilitation des carrières exploitées pour l’alimentation de l’usine.

« Même s’il reste beaucoup à faire pour le développement de la localité et beaucoup de promesses à tenir, nous reconnaissons les efforts que fait la société pour aider nos enfants et notre population. Nous leur disons merci et leur sommes reconnaissants pour toutes les œuvres et actions menées à nos côtés et à l’endroit de la population  » a laissé entendre, un des portes parole de la population bénéficiaires.

Cette visite de terrain a également permis de se rendre compte des activités que fait la carrière d’extraction du clinker qui est un mélange de calcaire et d’argile.
L’usine a une capacité de production de clinker de 5000 tonnes par jour, indique-t-on.
Les différentes carrières déjà exploitées sont réhabilités à travers la plantation d’arbres en vue de la restitution aux différents propriétaires.

Selon les statistiques fournies par la direction de la production, Plus de 40% des carrières exploitées sont déjà réhabilitées.

Cette visite aura permis aux professionnels de médias d’apprécier tout le savoir-faire de la société, mais aussi d’échanger, dans un esprit convivial, sur des sujets cruciaux comme, l’engagement en faveur des riverains, les projets environnementaux et sociaux ou encore la sécurité au travail.

La santé et la sécurité des collaborateurs ont été le point d’orgue des échanges.
La pertinence des différentes interventions ont permis à SCANTOGO de se dévoiler sans détour.

Dans un environnement de travail aussi exigeant, la sécurité et la prévention revêtent une importance toute particulière pour éviter les accidents professionnels, rassurent les responsables de SCANTOGO, pour qui, l’objectif « zéro accident » demeure le leitmotiv.

D’où la multiplication des mesures de prévention et d’optimisation des processus.
Toutes ces initiatives s’appuient sur les nombreuses années d’expérience et d’évolution constante, et visent à assurer un environnement de travail sécurisé et sain à chaque collaborateur de l’entreprise.

L’usine de ciment « SCANTOGO SA », a été inaugurée le 6 mars 2015 par le Chef de l’Etat, Faure GNASSINGBE. Elle est une filiale du groupe cimentier européen d’origine allemande Heidelbergcement group.

Elle est construite sur une superficie totale de 386 050 m², et est située dans le canton de Sika-Condji, dans la préfecture de Yoto au Sud-Est de la capitale togolaise.
140 milliards de FCFA ont été injectés dans la réalisation de ce projet, qui a généré 200 emplois directs pour la phase d’exploitation de l’usine et plus de 1000 emplois indirects à travers les entreprises prestataires de service et les micro-entreprises qui ont vu le jour à la faveur de cette initiative.

En vue du désenclavement de l’usine, une route de près de 11 km est tracée entre le site et la ville de Tabligbo.

Une cité résidentielle est construite dans les environs du site de production sur une superficie de 96 568 m², pour contribuer au bien-être des travailleurs. Elle comprend 102 villas allant de 4 chambres-salon à 02 chambres-salon. Elle est aussi dotée d’une clinique, d’un hôtel de 16 chambres dont 2 suites, d’une agence bancaire, d’une supérette, d’un gymnase omnisport et d’un terrain de football.