Société

Seconde phase du Programme de réparation des victimes de violences politiques : Environ 444 victimes vulnérables concernées

Publié le mardi 27 novembre 2018, par Lemessager-actu

Dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme de Réparations des victimes de violence de 1958 à 2005, le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a démarré hier mardi 27 novembre 2018, la deuxième phase de prise en charge et d’indemnisation des victimes sur toute l’étendue du territoire togolaise.

Le début des opérations de cette seconde phase a été marqué, hier par l’indemnisation des victimes de Lomé commune concernées par cette phase.
Pour cette seconde phase, 5 milliards de FCFA ont été alloués.

La priorité est donnée aux victimes vulnérables.
« Environ 444 victimes vulnérables dont 123 pour la période 1958-1989, 268 pour la période 1990-2004 et le reste des victimes de 2005 qui n’ont pas été retrouvées au cours de la première étape seront premièrement pris en charge », a laissé entendre Awa Nana Daboya, Présidente du HCRRUN.

« Comme au cours de l’étape précédente, ces victimes vulnérables bénéficieront non seulement de la prise en charge médicale et psychologique dont les frais seront entièrement assurés par le HCRRUN, mais également d’une indemnité conformément au quantum fixé par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) »a-t-elle ajoutée.

Elle a fait appel à toutes les victimes en général et les victimes vulnérables en particulier de faire preuve de sagesse et de patience, car pour une efficacité et une prise en charge efficiente, celles-ci seront reçues en plusieurs vagues.

«  L’Etat, à travers le HCRRUN, ne laissera personne en marge du processus en cours  »à Soulignée Awa Nana Daboya.