Economie

Secteur Privé : ‘’ Un véritable levier de la croissance économique ‘’

Publié le mercredi 6 novembre 2019, par Lemessager-actu

Le Premier ministre togolais Komi SélomKlassou a présidé, le lundi 04 novembre 2019 à Lomé, à la cérémonie d’ouverture de la première édition de la Semaine du Secteur Privé(SSP).

Dédiée à la contribution et à une transformation structurelle de l’économie du Togo et à l’obtention d’un taux de croissance de 7,6% à l’horizon 2022, cette première édition a été placée sous le thème « Secteur privé, moteur de la croissance et du développement socio-économique du Togo ».

Cet événement qui se tient du 04 au 08 novembre 2019 , s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) du Togo prévu sur la période 2018-2022, avec un apport à hauteur de 65% soit un coût total de 8,3 milliards de dollars, attendu du secteur privé.

« Examiner toutes les préoccupations du monde des affaires, explorer les voies et moyens susceptibles de permettre au secteur privé d’être un véritable levier de la croissance économique du pays  » voilà l’objectif de cette première édition, que le premier Sélom Klassou a tenu à rappeler.

Il a invité tous les participants à participer activement aux travaux, pour qu’à la fin des contributions pragmatiques pour un secteur privé dynamique, fort et compétitif puissent être élaborées. Le premier ministre dit attendre en outre, une proposition d’actions prioritaires pour favoriser le développement du secteur privé et améliorer davantage l’environnement des affaires au Togo.

Il a également émis le vœu de voir proposées une série de mesures pour promouvoir la production, la transformation, la commercialisation et la consommation des produits togolais.

Pour le Ministre du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, Kodjo Adedze, la Semaine du secteur privé, est une occasion pour le gouvernement d’exprimer et de renforcer la relation de confiance avec les acteurs du secteur et de booster le secteur privé vers l’émergence et la croissance .

« Cette première édition se propose donc d’explorer les voies et moyens pour permettre à notre secteur privé de jouer pleinement son rôle de partenaire privilégié dans l’émergence de notre pays », a-t-il déclaré.

Kodjo Adédzé a rappelé la performance extraordinaire du Togo dans le classement Doing business, ainsi que les multiples réformes économiques engagées, qui viennent réconforter la vision du Chef de l’État de faire du Togo, une place de premier choix pour les investisseurs nationaux et étrangers.

Il a remercié, le Président Faure , pour son engagement et sa détermination à offrir au secteur privé togolais un environnement des plus propices au monde pour les affaires, dans le but de permettre à l’ économie de devenir émergente à l’horizon 2030 à travers la mise en œuvre réussie du Plan National de Développement (PND 2018-2022).

Le Président de la Chambre du commerce et d’Industrie du Togo(CCIT), Essohouna Germain Meba, a pour sa part invité tous les acteurs du secteur privé, les opérateurs économiques et tous les participants à être persévérant en toute chose car, pour lui, « la persévérance, en toutes circonstances, donne des résultats probants ».

«  L’importance du rôle joué par le secteur privé dans la création de richesse ne fait donc plus débat aujourd’hui ; et sa place dans la globalisation des échanges reste une évidence. C’est pour cela que la CCIT, dans sa mission d’accompagnement du secteur privé, ne ménage aucun effort en vue d’initier toutes actions visant à assurer la visibilité de l’ensemble du secteur privé, en mettant en exergue les performances et les attentes des opérateurs économiques  » a poursuivi Essohouna Germain Meba, qui a en outre lancé un cri de cœur à tous les acteurs de l’économie en leur demandant de joindre les efforts pour faire du secteur privé togolais un acteur fort, rayonnant et conquérant.

Au programme des 4 jours d’échanges , des journées portes ouvertes sur les acteurs du secteur privé et de l’administration publique ; des discussions de haut niveau et des panels animés par un prestigieux parterre de personnalités, membres du gouvernement, représentants-résidents d’organisations internationales, président d’institutions bancaires régionales et nationales, présidents d’organisations du secteur privé, chefs de société.

Fiscalité et promotion du secteur privé, la promotion de la consommation locale, la migration de l’informel vers le formel, l’accès au financement pour les PME/PMI, la Zlecaf, la promotion des success-stories entrepreneuriales, la formation et l’emploi, secteur privé et sécurité sociale, le foncier et le développement de l’entreprenariat ou encore le rôle du numérique, sont entre autres sujets qui seront abordés lors des panels et discussions.
Edith