Politique

TOGO/ Loi des Finances exercice 2021 : 839,6 milliards CFA de recettes budgétaires pour 1.120,4 milliards FCFA de dépenses...

Publié le samedi 19 décembre 2020, par Lemessager-actu

La Représentation nationale a adopté à l’unanimité, ce vendredi 18 décembre 2020, le projet de loi de finances, exercice 2021, qui s’équilibre en ressources et en charges à 1.521,6 milliards de francs CFA, en léger recul par rapport à l’exercice 2020. Les recettes budgétaires s’établissent à 839,6 milliards de francs CFA et les dépenses budgétaires se chiffrent à 1.120,4 milliards de francs CFA.

La loi de finances, exercice 2021 consacre la mise en œuvre intégrale du budget programme et prend en compte les objectifs de développement durable traduits dans le PND et la feuille de route gouvernementale vision 2020-2025.

Le budget 2021 met un accent particulier sur les programmes visant l’amélioration du capital humain, de la politique d’accès à l’éducation pour tous, du système de santé universelle et de protection, des mécanismes de promotion de l’équité genre, de l’accompagnement des exploitants agricoles, des mesures visant la création d’emplois des jeunes, des capacités opérationnelles des forces de sécurité et de défense.

La loi de finances exercice 2021 que la représentation nationale vient d’adopter est l’un des instruments de mise en œuvre des feuilles de route ministérielles tirées de cette vision présidentielle. A ce titre, elle consacre notamment le respect intégral de la loi organique n° 2014-013 du 27 juin 2014 relative aux lois de finances avec comme principales innovations, la budgétisation par programmes et la déconcentration de la fonction d’ordonnateur. En tant que représentants du peuple, nous ne pouvons que nous réjouir des changements de paradigmes qu’impliquent les choix opérés par l’Exécutif》, a laissé entendre la présidente de l’ Assemblée nationale, Yawa Tségan. Pour elle, l’instauration du mode de gestion budgétaire axé sur la performance permet, entre autres, l’amélioration de l’efficacité de l’action publique en faveur des populations.

 《Tout en saluant ces opportunités qui sont offertes pour améliorer le bien-être de nos concitoyens, il est aussi de notre devoir d’exhorter le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour atteindre effectivement les objectifs poursuivis, notamment en relevant les défis de capacités institutionnelles et humaines qu’implique la réforme budgétaire dans laquelle nous nous engageons》 a précisé la president de l’assemblée nationale.

 Pour sa part, le ministre Sani Yaya de l’ Économie et des Finances s’est dit satisfait du vote de la loi de finances, exercice 2021. Il a exprimé toute sa gratitude et celle du Gouvernement aux députés pour la qualité des débats et l’ambiance chaleureuse qui ont prévalu lors de l’examen en commission jusqu’au vote de la présente loi de finances.

En adoptant la loi de finances pour l’exercice budgétaire 2021, vous permettez ainsi au Gouvernement de disposer d’un instrument essentiel pour la mise en œuvre des politiques publiques. Par cet acte, vous autorisez le Gouvernement à percevoir les impôts de toutes natures, à recourir au financement du budget par la mobilisation des ressources auprès des partenaires et sur le marché et à exécuter les dépenses, conformément aux dispositions de la présente loi》 a déclaré Sayi Yaya qui a rappelé le contexte particulier lié à la crise sanitaire, dans lequel la loi des finances exercice 2021 a été élaborée.