Société

Togo/Braquage et vol à main armée : 4 individus Interpellés par la Gendarmerie Nationale à Dapaong

Publié le vendredi 26 juin 2020, par Lemessager-actu


4 individus présumés auteurs de braquage et de vol à main armée, tous de nationalité togolaise ont été interpellés hier jeudi 25 juin 2020 à Dapaong dans la région des savanes. Ces individus sont reprochés d’avoir intercepté une revendeuse de céréale à qui, ils ont arraché la somme de 600 000fcfa et une moto, sur le tronçon Naéga-Nalouaté.

En effet, depuis quelques temps, il a été constaté une recrudescence de vol à main armée et de braquages de motos dans la Région des Savanes en général et dans les préfectures de Kpendjal et de Kpendjal-Ouest en particulier. Le mode opératoire consiste à repérer les victimes, les filer ou leur tendre embuscade sur des pistes en des lieux isolés des agglomérations pour leur arracher les motos et les dépouiller de tous leurs biens.

C’est ainsi que le jeudi 18 juin 2020 vers 19 heures sur le tronçon Naéga-Nalouate, une revendeuse de céréale revenant du marché d’Ogaro dans la préfecture de Kpendjal-Ouest et se rendant à Korbongou dans la préfecture de Tône, a été interceptée par quatre (04) individus armés de couteaux et de gourdins. Ceux-ci après l’avoir menacé avec leurs armes, lui ont arraché sa moto et sa sacoche contenant du numéraire avant de prendre la fuite.
La Gendarmerie saisie des faits, a immédiatement ouvert une enquête. Les investigations menées ont permis de les appréhender le jeudi 25 juin 2020 à Dapaong où ils ont pris refuge. Il s’agit des nommés :
- TOMBIENOU Yénam dit Joël
- LOKTI Yatibiyani,
- ALI Amadou, peul bouvier
- YOMBO Harry,

A en croire la Gendarmerie, "Interrogés sur les faits, ils les ont reconnus et affirment s’être partagés la somme emportée qui s’élève à six cent mille (600.000) francs CFA en attendant la mise en vente de la moto dans les prochains jours".

Enfin la Gendarmerie invite la population à plus de vigilance pour aider les forces de l’ordre à démasquer ces malfaiteurs qui n’ont pour but que de troubler la tranquillité publique.