Société

Togo / Infrastructures routières : La route Sokodé-Bassar va être enfin réhabilitée

Publié le mardi 9 février 2021, par Lemessager-actu

Le samedi 06 février 2021, le premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a procédé au lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Sokodé-Bassar. Les travaux estimés à plus de 35 milliards de FCFA, et financés par le gouvernement et ses partenaires, sont attribués à l’entreprise Tunisienne Soroubat.

D’après la ministre des travaux publics, Zouréhatou Kassah-Traoré, est ’une partie intégrante d’un vaste programme de construction de la RN17, d’une longueur de 200 Km, qui part de la ville de Sokodé pour aboutir à Sadori, dans l’Oti, en passant par les préfectures de Bassar et de Dankpen.

Les travaux comprennent outre la réhabilitation du tronçon Sokodé-Bassar (41,3 Km), l’aménagement et le bitumage du contournement de Malfakassa (24,1 Km), l’aménagement et le bitumage de la bretelle reliant la route nationale N°1 à la route nationale N°17 dans la ville de Sokodé (2,2 Km), et l’aménagement et le bitumage de la bretelle de Binaparba (6,6 Km), soit une longueur totale de 75 Km.

Par ces travaux, le gouvernement entend ainsi viabiliser un second axe routier autre que la nationale N°1(RN1), entre Sokodé et Mango et améliorer la compétitivité du port autonome de Lomé dans sa déserte des pays de l’hinterland.
Au nom des populations bénéficiaires, le préfet de Bassar, Col Jean Faré Bonfoh, a remercié le gouvernement pour l’attention particulière accordée à cette route, véritable doublure de la nationale N1 à partir de Sokodé. Pour lui, ’’ aux termes des travaux, vous aurez mis fin aux crevaisons des pneus, aux ruptures d’attelage des remorques, aux casses d’amortisseurs, bref aux pannes les plus inimaginables et aux nombreux accidents de circulation qui s’y produisaient du fait de son état de délabrement’’.
Ce sera ainsi un grand soulagement si cette route venait à être réhabilité, car, comme l’a reconnu lae premier ministre, « … la route connecte les hommes, la route connecte les localités. La route fait que personne n’est laissée de côté, quand la route est bonne, on peut faire écouler nos marchandises ».
Pour Victoire Tomégah-Dogbé, une des activités du gouvernement, c’est les infrastructures et « une bonne route fait gagner du temps ».
Ce sera un ouf de soulagement pour les populations de Bassar et de Sokodé, mais aussi pour tous ceux qui emprunteront cette voie pour n’importe qu’elle activité que ce soit.

Depuis longtemps, les commerçants de sokodé n’ont plus autre choix que de passer par le tronçon Sokodé-Kara pour rallier les marchés de Guérin-Kouka et de Kabou. Pour les gros camions qui convoient chaque année des tubercules d’ignames pour ravitailler Lomé, c’est devenu la croix et la bannière. Il leur faut passer par Kara et rallier Sokodé avant d’arriver à Lomé.

Victoire Dogbé fait d’une pierre plusieurs coups

Après le lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Sokodé-Bassar, madame le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé a rencontrée les unités de coopérative des femmes transformatrices de graines de néré en moutarde venues des cinq préfectures de la région centrale.

La rencontre conviviale entre le Premier Ministre et ces femmes, a permis d’échanger sur leur secteur d’activités qui est essentiellement la transformation agricole. La rencontre a permis au chef du gouvernement de se faire une idée de ce que font ces femmes, mais aussi de mieux cerner leurs préoccupations.

« Je viens célébrer la femme que vous êtes avec vous mes chères sœurs et vous dire bravo pour tout ce que vous faites, bravo parce que vous êtes entreprenantes. Vous n’avez pas demandé donnez-nous de l’argent, votre première demande c’est, nous voulons un lieu où nous pouvons nous retrouver pour mieux nous connaître, mieux apprendre, nous éduquer. Je crois que c’est une très belle requête et on ne peut qu’accéder à une telle requête. Ça fait partie de la vision du Chef de l’État de mettre en place des infrastructures pour permettre l’épanouissement de la femme. La deuxième chose qui m’a impressionnée, vous avez dit, nous sommes des femmes entreprenantes. Et tout ce que vous avez demandé, c’est aidez-nous à faire fructifier nos activités, vous demandez apprenez-nous comment pêcher le poisson, vous ne demandez pas le poisson et ça encore c’est extraordinaire », a déclaré Mme le Premier Ministre.

La Cheffe du gouvernement a saisi l’occasion pour transmettre à ces femmes entreprenantes de la région centrale, le message du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé. Un message essentiellement basé sur la paix, la stabilité, la solidarité, l’inclusion sociale pour un développement économique du Togo.

Après cette rencontre, Mme le Premier Ministre a mis le cap sur Bafilo dans la région de la Kara. Là, elle a échangé avec les jeunes de la préfecture d’Assoli sur les différents mécanismes d’accompagnement pour leur insertion professionnelle.
La rédaction