Société

Togo : Le document de stratégie nationale de stockage des produits vivriers validé

Publié le mardi 17 novembre 2020, par Lemessager-actu

Augmenter la production vivrière est une bonne chose, mais la bataille n’est qu’à moitié gagnée car le stockage de ces produits vivriers pour une utilisation durable connait bon nombre de problèmes qui entraînent souvent des pertes importantes.

Dès lors, se pose les principales questions de savoir « Comment conserver les produits vivriers dans les meilleures conditions possibles, quels sont les dispositifs à adopter, quelles précautions doit-on prendre et quelles sont les erreurs à éviter pour que les récoltes emmagasinées, les semences, les stocks de sécurité ne soient pas avariés ou perdus ?  »

Il s’avère donc nécessaire d’identifier et de mettre sur pied des différentes stratégies pour stocker durablement les excédents alimentaires.

C’est dans ce contexte que l’Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT) a bénéficié d’un appui financier de la CEDEAO à travers l’Agence Régionale de l’Agriculture et de l’Alimentation (ARAA), en vue de la définition de sa politique nationale de stockage et des instruments de gouvernance de ses stocks.

Pour l’élaboration et la diffusion de cette stratégie nationale de stockage (stocks nationaux de sécurité alimentaire, stocks privés et de proximité), un tandem de consultants a été recruté en mars 2020.

Ils ont rédigé un document provisoire de stratégie national de stockage des produits vivriers, de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La validation de ce document a débuté ce mardi 17 novembre 2020 à l’hôtel 30 août à Kpalimé.

« Cet outil très important dans la gestion des stocks prend en compte non seulement les produits d’origine végétale, mais aussi animale et halieutique  » a précisé le Colonel Oura-Koura AGADAZI, Directeur Général de l’ANSAT dans son allocution pour la circonstance.

Ainsi, les acteurs participants auront pendant 3 jours à discuter, amender et procéder à la validation technique dudit document pour un meilleur approvisionnement des marchés en produits vivriers.

« La CEDEAO dans sa politique de développement continue par appuyer les pays à mettre en place des instruments de stockage des produits alimentaires et nutritionnels. Elle souhaite à travers cet appui garantir une disponibilité totale des denrées alimentaires pour faire face aux interventions urgences  » souligne Dr GLE Koffi Emmanuel Ingénieur Agroéconomiste, chef unité Technique de Gestion de la Réserve.

Ouvrant les travaux au nom du ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural, *Dr BALI Hélène Nèmè, Secrétaire Général dudit ministère, a salué les différentes institutions régionales et internationales qui accompagnent le Togo dans la gestion des stocks alimentaires.

« Nous voudrions particulièrement exprimer notre gratitude à l’endroit de l’Union Européenne et l’ARAA pour le financement et la mise en œuvre du Projet d’Appui au Stockage de Sécurité Alimentaire en Afrique de l’Ouest (PASSA-AO) qui, à travers sa composante 2 (appui aux systèmes de stockage nationaux dans la capitalisation des bonnes pratiques et l’harmonisation des outils et instruments de gouvernance des stocks dans les pays de la CEDEAO en plus du Tchad et de la Mauritanie) a permis à notre pays le Togo, d’élaborer sa stratégie nationale de stockage des produits vivriers, de sécurité alimentaire et nutritionnelle qui fera l’objet pendant ces trois jours d’atelier, d’étude approfondie en vue de sa validation technique et finale. »

Rappelons que les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont créé la Réserve Régionale de la Sécurité Alimentaire (RRSA) en 2013, dont la stratégie régionale de stockage est fondée sur la consolidation de la complémentarité des trois lignes de défenses face aux crises alimentaires et nutritionnelles à savoir : les stocks de proximité, les stocks nationaux de sécurité, et la réserve régionale de sécurité alimentaire.

avec Cellcom MAEDR