Société

Togo :Le ministère de l’agriculture et de l’élevage alerte sur un foyer de peste porcine

Publié le jeudi 28 janvier 2021, par Lemessager-actu

Un foyer de peste porcine est signalé dans ce mois de janvier, au nord du Togo, dans la région des savanes, plus précisément dans les localités de Pligou, Yemboure, Bombouaka, Tandjoaré et Sissiak dans la préfecture de Tandjoaré.

Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural, Antoine Lékpa Gbégbéni, dans un communiqué publié à cet effet « rappelle à toute la population togolaise que la peste porcine africaine est une maladie animale qui attaque uniquement les porcins domestiques et sauvages. Elle cause de fortes mortalités dans les élevages de porcs mais n’a aucun effet sur la santé humaine ».
En outre le ministère indique que face à cette situation, un arrêté portant déclaration d’infection de la peste porcine africaine a été pris, entraînant le déroulement immédiat des mesures de riposte à savoir :

1 . l’abattage et la destruction de tous les porcs résiduels et les produits dérivés dans lesdits élevages ainsi que dans toutes les exploitations porcines environnantes des foyers dans les différentes localités touchées, suivis de désinfection et d’un vide sanitaire de six (06) mois ,

2. l’interdiction de mouvements des porcs, de leurs produits dérivés ainsi que le matériel d’élevage et des aliments pour animaux dans les zones d’infection pour une période de six (06) mois ;

3. une indemnisation sera accordée aux éleveurs dont les animaux seront abattus et détruits par les services vétérinaires, selon la grille d’indemnisation en vigueur au Togo.

Le Ministre invite par ailleurs instamment les éleveurs de porcs de toute la préfecture de Tandjouaré à mettre en œuvre les mesures de biosécurité au niveau de leurs élevages.

Il appelle la population et particulièrement les éleveurs à la vigilance, au respect scrupuleux des mesures sanitaires et à l’observance des règles élémentaires d’hygiène, conformément à la loi de la police sanitaire en vigueur au Togo.

Enfin, Lépka Gbégbéni, dit compter sur la collaboration des populations pour un meilleur contrôle de la peste porcine africaine au Togo.