Economie

Togo : Les performances encourageantes en matière d’accès à internet

Publié le jeudi 5 mars 2020, par Lemessager-actu

Trois (03) années ont suffi au Togo pour augmenter considérablement le taux d’accès à l’internet. De 7% en 2016, le taux de pénétration d’internet a pratiquement triplé en 2019. De 11% en 2017, 12% en 2018, ce taux a passé à 21% en 2019.
En effet, les Technologies de l’information et de la communication (Tic) occupent une place névralgique au cœur de la société. Elles transforment le monde en un village planétaire. Avec un léger retard les années précédentes, le Togo a colmaté les brèches et a amélioré son taux d’accès à l’internet. Ce qui n’empêche pas les autorités gouvernementales à envisager plus les années à venir.

Ainsi faisant du numérique l’un des secteurs primordiaux de la croissance économique du pays, l’Etat togolais, reconnaissant les enjeux et des défis de la mondialisation, a multiplié les actions (Wi-Fi Campus ; e-Gouvernement ; e-justice pour ne citer que celles-ci) pour faciliter l’accès de la population à l’internet haut débit.

Sur la période 2018-2019, le taux de pénétration d’internet a connu une importante progression, soit un gain de près de 10%, pour passer de 12 à 21%), avec près de 1,71 millions d’utilisateurs en 2019, suivant une augmentation annuelle moyenne de 7,8%.

Raisons de la progression

Plusieurs facteurs expliquent ce taux de croissance rapide de la pénétration d’internet au Togo. Entre autres, on peut citer l’amélioration des conditions d’accès au réseau, la promotion de l’internet mobile, la diversification des bouquets d’offres internet, l’implantation de nouveaux Fournisseurs d’accès à l’internet (FAI) etc.

Par ailleurs, en 2018, le Togo a recensé près d’un million (999.800) d’utilisateurs actifs en ligne. Pour ce qui est des réseaux sociaux, ils sont aujourd’hui 650.000 Togolais actifs (soit 7,9% de la population totale), avec la part belle pour WhatsApp, application de messagerie instantanée par excellence. Et pour cause ! 96% des internautes togolais se connectent aux réseaux sociaux via leur téléphone.