Politique

Togo / Primature : Klassou passe officiellement la main à Dogbé

Publié le lundi 28 septembre 2020, par Lemessager-actu

Les choses sont allées très vite ce jour 28 septembre 2020 avec des décrets de nomination venant de la présidence de la république. Décret de nomination du secrétaire général de la présidence de la république avec rang de ministre, décret de nomination du secrétaire général du gouvernement avec rang de ministre, puis décret de nomination du premier ministre.

Pour ce qui est de la nomination du premier ministre, chef du gouvernement, c’est madame Victoire Sidémého Dogbé, précédemment ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse, qui remplace Sélom Klassou.

Aussitôt nommée, la nouvelle première ministre a officiellement pris fonction ce même jour, lors d’une cérémonie de passation de charges.

Par ailleurs, Sandra Ablamba Johnson et Kanka-Malik Natchaba ont été nommé respectivement Secrétaire général de la présidence de la république avec rang de ministre et secrétaire général du gouvernement avec rang de ministre. Précédemment l’un était ministre délégué auprès de la présidence de la république chargée du climat des affaires et l’autre ministre conseiller auprès du président de la république.

C’est la première fois de son histoire que le Togo a comme premier ministre , chef du gouvernement, une femme.

PARCOURS de la nouvelle première ministre du Togo, Victoire Sidémého Dogbé

********
Une femme à la tête du gouvernement au Togo, c’est une première dans l’histoire du pays. Aux termes du décret présidentiel, il revient désormais à Mme Victoire Tomégah Dogbé la lourde responsabilité de diriger le gouvernement togolais sous la haute direction du Président de la République. Elle devient ainsi la première femme à assumer une telle fonction. Avec elle, l’histoire semble se répéter quand on sait qu’elle fut la première femme à occuper le poste de Directeur de Cabinet de la Présidence de la République depuis sa nomination le 15 Mai 2009 par le chef de l’Etat.
Gestionnaire de formation, cette Togolaise née le 23 décembre 1959 est réputée très travailleuse, n’épargnant ni son temps ni ses forces et son énergie pour donner le meilleur d’elle-même. Sa parfaite connaissance des dossiers constitue un vrai atout qui pourrait l’aider à poursuivre pour le mieux la mise en œuvre des vastes chantiers du nouveau quinquennat. A ces avantages s’ajoute son parcours personnel éloquent.
Elle a officié au PNUD en qualité de directeur des opérations, fonction qui l’a amenée à conduire plusieurs missions de restructuration dans plusieurs bureaux notamment au Sénégal, Mali, Mauritanie, Guinée Equatoriale et au Burundi. Au Congo Brazzaville, au Burkina Faso puis au Bénin, elle a occupé les fonctions de Représentante Résidente Adjointe du PNUD.
C’est en 2008 que Mme Victoire Tomégah fit son entrée dans le gouvernement.
Elle fut appelée par le Président de la République et le premier ministre d’alors M. Gilbert Houngbo pour occuper le portefeuille du ministre délégué auprès du premier ministre chargé du Développement à la base, un département nouvellement créé.
Le 15 Mai 2009 Mme Victoire Tomégah-Dogbé fut nommée Directrice du Cabinet à la Présidence de la République où elle coordonne les activités stratégiques et opérationnelles de la Présidence. A ce poste elle apporte un conseil avisé au président de la République sur les dossiers importants.
En 2010, à la suite de l’élection présidentielle remportée par le chef de l’Etat, elle fut nommée ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi dans le second gouvernement de Houngbo. Elle conservera ses fonctions ministérielles au sein du gouvernement Ahoumey Zunu I de 2012 à
2013 et du gouvernement Ahoumey Zunu II de 2013 à 2015. Après l’élection présidentielle d’avril 2015. Komi Selom Klassou est nommé premier ministre. Mme Victoire Tomégah-Dogbé garde toujours son ministère dans le gouvernement formé le 28 juin 2015.
Les soins dont elle entourait son travail, son inlassable dévouement à la question du développement, ont fait du département qu’elle gérait un vrai outil de lutte contre la pauvreté. C’est ainsi que sur les orientations du Président de la république, elle a lancé et mis en œuvre le concept de développement à la base avec l’objectif de réduire la fracture sociale en promouvant les principes de l’inclusion, de la participation, de la responsabilisation et de l’autonomisation des populations.
Dans cette dynamique, elle a initié et piloté des programmes de mobilisation communautaire, de renforcement des capacités des groupements et communautés à la base et de filets de protection sociale tels les transferts monétaires aux couches les plus vulnérables, les cantines scolaires (PSAEG, PDC, FSB etc…)
Mme Tomégah-Dogbé a également initié et mis en œuvre avec succès des projets visant l’inclusion des femmes, des jeunes et des artisans notamment au travers du Fonds national de la finance inclusive (FNFI). Plusieurs initiatives au profit de la jeunesse sont à son actif notamment l’entreprenariat et la créativité des jeunes(FAIEJ, Nunyalab), et des projets de renforcement de l’employabilité des jeunes autour des secteurs porteurs (PAEIJ-SP), de volontariat (ANVT) qui connaissent un grand succès auprès de la jeunesse avec la mise en place des maisons de jeunes et de centres de ressources artisanales. A souligner aussi que Mme Tomégah-Dogbé reste une cheville ouvrière du processus d’élaboration du Plan National de Développement (PND).
Comme le montre son riche cursus scolaire, le nouveau chef du gouvernement est doué à un haut degré des qualités nécessaires pour l’accomplisement de sa nouvelle mission. Mme Tomégah-Dogbé est titulaire d’une maîtrise en Sciences Economiques et Gestion à l’Université du Bénin-Lomé, d’un Master en Gouvernance et développement à l’Université Internationale Jones de New York (USA).

Mme Tomégah-Dogbé est mariée et mère de trois filles.