Société

Togo : Un présumé arnaqueur dans les mailles de la Gendarmerie

Publié le samedi 18 juillet 2020, par Lemessager-actu


La Gendarmerie nationale a une fois encore reussi à mettre la main sur l’un de ceux-là qui troublent la tranquille des togolais, qui se battent au quotidien pour leur gagne pain.

Il s’agit du nommé PATO Kpatcha, un revendeur de téléphone portable demeurant à Lomé.

Selon le récit des fait, le sieur Kpatcha, pour ce énième forfait, a mis une stratégie en place qui a consisté à joindre au téléphone sa victime, qui se trouve à Bassar, à environ 400 kilometres au nord de la capitale Lomé. Il réussit donc à convaincre celui-ci de lui envoyer la somme de 250 000f, sous prétexte qu’un de ses amis était revenu de la Libye avec une valise pleine de dollars. Ladite valise ayant été saisie par les agents de sécurité, il lui faut verser dans l’immédiat une avance de 250 000f sur les 500 000 F demandés avant restitution.

Trouvant l’affaire alléchante, surtout avec la victime a dû envoyé les 250 000 F par transfert monétique flooz, tout en espérant gagner plus à la récupération de la valise.

Mais plusieurs jours sont passés sans que rien n’y fit. C’est alors que la victime décida de porter l’affaire devant les services compétents qui ont immédiatement ouvert une enquête, qui a permis de mettre la main sur le présumé escroc.

Au regard du récit des faits, plusieurs zones d’ombre persistent. Pour la gendarmerie, la suite va permettre d’élucider tout ce qui semble être flou.

Mais elle( la gendarmerie) précise que le sieur PATO Kpatcha n’est pas à son premier acte. Courant mois de Janvier 2020, avec la complicité d’un certain MENSAH Anicet, de nationalité béninoise, vendeur de friperie et demeurant à Kara, il a extorqué une somme de deux millions (2000 000) de F à un opérateur économique pour livraison d’un faux produit.

Désormais il fera face à la justice qui décidera de son sort.

La Gendarmerie nationale, invite la population à plus de vigilance et à plus de collaboration, lorsque des cas similaires se présentent.