SANTE

Togo-Vaste Campagne de vaccination contre la Rougeole et Rubéole

Publié le samedi 10 février 2018, par Lemessager-actu

Le Togo lancera le lundi 12 février sur toute l’étendue du territoire, une campagne intégrée de vaccination contre la rougeole et la Rubéole, de supplémentation en vitamine A et de déparasitage à l’Albendazole. Elle se déroulera jusqu’au 18 février et concerne 3. 437. 106 enfants, filles comme garçons âgés de 6 mois à 14 ans.

En effet, depuis plusieurs années le Togo met en œuvre des interventions visant la réduction de la morbidité et de la mortalité liées à la rougeole. Ces interventions s’inscrivent en droite ligne de ses engagements internationaux. Ainsi, il a été organisé de 2001 à 2013, une campagne de rattrapage qui a concerné les enfants de 9 à 59 mois en 2004, et 4 campagnes de suivi pour la vaccination des enfants contre la rougeole. Ce qui a permis selon le ministère de la santé, de réduire de 90% les cas suspects de rougeole et de 94% les décès.

Cependant l’accumulation des susceptibles d’année en année, liée aux non vaccinés et aux échecs du vaccin chez certains vaccinés estimés à 15 % constitue un risque d’explosion de flambées épidémiques d’où l’urgence de l’organisation de cette nouvelle campagne.

Pourquoi un vaccin contre la Rubéole ?

Au ministère de la santé, on explique cela par une mesure préventive motivée par la recrudescence des cas de rubéole dans le pays. En effet, le système de santé de surveillance de la rubéole a permis de notifier en 2016, 276 cas confirmés de rubéole contre 15 cas confirmés de rougeole.

Par ailleurs poursuit notre source, le système de surveillance sentinelle au niveau du CHU Sylvanus Olympio et Campus a notifié de 2012 à 2016, 68 cas suspects de syndrome de rubéole congénitale dont 8 cas confirmés.

Ce qui a amené le gouvernement à opter pour l’introduction dans la campagne du 12 février prochain du vaccin combiné contre la rougeole et la Rubéole dans le cadre de sa stratégie nationale d’élimination de la rougeole et de la Rubéole au Togo en guise de rattrapage ciblant les enfants de 9 mois à 14 ans.

Cette vaccination permettra de réduire la mortalité et morbidité dues à la rougeole chez les enfants et éliminer les risques de malformations du fœtus, de fausses couches, de mort du fœtus dus à la rubéole.

Pour le ministre de la santé, Moustafa Mijiyawa, la campagne de rattrapage qui démarre lundi prochain, vise une large tranche d’âge pour réduire la morbidité et la mortalité liées à ces maladies suivi immédiatement de l’introduction de ce vaccin combiné dans le programme élargie de vaccination dans le pays

‘La réussite de cette campagne passe par une mobilisation de tous, agents de santé, populations’,, at-il indiqué précisant que ces deux maladies peuvent être éliminées par la vaccination.

‘Ce sont des maladies virales et hautement contagieuses. Elles restent l’une des causes importantes de décès du jeune enfant, ces maladies se transmettent par voie respiratoire et par voie placentaire aussi pour la rubéole’, a-t-il ajouté.
Par Charles Djade