Politique

Togo/Vote de la loi portant nouveau code du travail : Une garantie de la sécurité et de la protection des travailleurs

Publié le mercredi 30 décembre 2020, par Lemessager-actu

Entamé le 28 décembre 2020, lors de la 17ème séance de la deuxième session ordinaire de l’année 2020, le projet de loi portant nouveau code du travail a été adopté par les députés ce 29 décembre 2020. La séance a été présidée par Mme IBRAHIMA Memounatou, 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale en présence du commissaire du gouvernement, M. Gilbert Bawara, Ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social.

Deux jours ont permis aux députés d’examiner et d’adopter à l’unanimité les trois cent soixante-dix-huit (378) articles du présent projet de loi portant sur le nouveau code du travail qui a pour objectif une refonte totale de la loi n° 2006-010 du 13 décembre 2006 portant code du travail afin de l’adapter aux évolutions technologiques et de tenir compte de l’universalisation et de la standardisation actuelle des règles du travail ; et bien évidement pour une meilleure mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) et assurer la modernisation de l’économie nationale et l’optimisation des investissements nationaux et internationaux.
Les nouvelles mesures sont entre autres le contrat saisonnier (article 56) et le contrat projet (article 57), le tâcheronnat (articles 104 et 105), le télétravail ou le travail à distance (articles 184 et 185). Bref, la quintessence des modifications s’articule autour de deux grands axes. Le premier a trait à l’assouplissement, à la flexibilité et à une meilleure règlementation des relations de travail. Le second est lié à de meilleures garanties de sécurité et de protection des travailleurs. Le tout guidé par un souci d’équilibre entre les préoccupations des entreprises et les aspirations des salariés.

Enfin la présente adoption rendra la législation du Togo sur le travail plus lisible, plus compréhensive et plus accessible à tous. Par ailleurs, Elle permettra de lever les contraintes et les restrictions en matière des relations de travail, de préciser les conditions, les modalités et les effets de la rupture des relations de travail.

Pour IBRAHIMA Memounatou, la 2ème vice-présidente de l’Assemblée Nationale cette grande réforme législative s’inscrit parfaitement dans le mandat social du chef de l’Etat et constitue une concrétisation élogieuse d’un point saillant de ses engagements.

Saluant la disponibilité du ministre chargé du travail tout au long des discussions législatives et qui a su mobiliser et associer, dans un esprit d’ouverture, les centrales syndicales et le patronat à l’élaboration et à l’étude du projet de loi, IBRAHIMA Memounatou, a fait avoir que l’adoption du nouveau Code du travail traduit la volonté et l’engagement des élus du peuple à accompagner la politique de l’Exécutif visant à offrir un cadre plus protecteur aux travailleurs.