Culture

Un festival griotique pour l’éducation à la non-violence et à la paix

Publié le mardi 5 décembre 2017, par Lemessager-actu

En marge de la fête traditionnelle Sinkaring édition 2017 le week-end dans la Binah, s’est déroulé à la maison des jeunes à Pagouda un festival de griots.

Placé sous le thème, ‘ Art griotique, patrimoine de cohésion et de développement’, l’évènement a été organisé par l’association ‘ Aide au développement du monde rural’.

Cette 3eme édition qui a regroupé une vingtaine de griots venus d’horizons divers a été ouverte par le ministre de la culture Guy Madjé Lorenzo.

Ils ont compéti à travers des chansons invitant à la cohésion, à la paix, au civisme, au respect des bien publics, à la non violence etc.

Présidé par Adri Dibaba Gnassengbé, le jury avait à départager les concurrents autour de six critères à savoir le message véhiculé, la diction, l’esthétique d’ensemble, l’accoutrement, l’entrée et la sortie sur scène et le respect du temps imparti.

A l’issue de la compétition, c’est M. MALAMA Manzama Esso de Pagouda qui a remporté le premier prix, celui du président de la république composé d’un trophée, d’un T-shirt et d’une enveloppe de 50 000 F CFA.

Le 2e prix, prix celui du premier ministre est revenu à M. AWESSO Patchabèhezi qui, en plus du trophée et d’unT-shirt empoche une enveloppe de 40 000 F CFA.

M. KANAN Mbanana empoche de son coté un trophée, un T-shirt et 30 000 F CFA pour sa troisième place, prix du président fr de l’Assemblée nationale tant de l’an.

Au pied du podium, à la 4e place M. FAWIYE Essozimna empoche lui 20 000 F CFA, en plus d’un T-Shirt et un trophée le Prix YASSI.

Les autres participants sont repartis avec une enveloppe allant de 10 à 15 000 F CFA plus un T-Shirt.

Il faut préciser que 2 prix spéciaux ont été attribués l’un au ministre en charge de la culture pour ses efforts en faveur de la promotion des valeurs culturelles et l’autre au président de l’association « Aide au développement du monde rural » en signe d’encouragement. Il s’agit de
M. OULEGOH Kéyéwa .

Au nom du président de la république, le ministre en charge de la culture Guy Madjé Lorenzo a reconnu l’importance de l’art griotique qui a cette force de dénoncer sans faire de mal. Il a émis le vœu que l’initiative s’étende à la sous région ouest africaine voire à tout le continent africain à l’instar des rendez-vous des autres pays le MASA d(Abidjan FESPACO de Ouagadougou ect .

Il a manifesté sa disponibilité à répondre à toute sollicitation de l’association.