Société

Un pas de plus vers l’extension de la couverture santé universelle au Togo

Publié le mercredi 7 février 2018, par Lemessager-actu

Jusque là limitée aux seuls agents du secteur public et parapublic, aux élèves et aux bénéficiaires des produits du fonds national de la finance inclusive (FNFI), la couverture santé universelle sera très bientôt élargie au secteur informel bref à tous les togolais. Partenaires, acteurs et pouvoirs publics relancent les réflexions depuis mercredi à Lomé à l’initiative du Secrétariat d’Etat chargé de la finance inclusive et du secteur informel.

Selon les experts, l’Assurance maladie universelle présente au moins deux grands atouts : elle offre des services de santé de base pour toute la population sans distinction de revenu, de catégorie sociale, de lieu de résidence ou d’antécédents pathologiques mais, elle renforce la solidarité entre les différentes catégories sociales par une participation à son financement selon les niveaux de revenus respectifs.

Ce que le secrétariat d’Etat auprès du président de la République en charge du secteur informel, s’attèle à traduire dans la réalité et telle que déclinée dans la vision du chef d’Etat.

’La couverture maladie dans notre pays est une priorité du chef de l’Etat, ce qu’il a encore réaffirmé dans son adresse à la nation en janvier dernier quand il appelait le gouvernement dans son entièreté à mettre en place des mesures idoines pour l’extension de cette couverture à toutes les couches sociales de la nation’, a indiqué Mazamaesso Assih, secrétaire d’Etat à la presse pour qui, la tenue de la présente rencontre s’inscrit dans la droite ligne de la concrétisation du vœu du président Faure Gnassingbé, quant il déclarait le 3 janvier dernier dans son adresse à la nation : ’le gouvernement prendra les mesures idoines pour faire de la Couverture assurance une réalité pour les élèves (...) puis cette mesure sera progressivement étendue à d’autres catégories de personnes’.

La rencontre de ce jour, à laquelle assistaient les experts de l’USAID devra jeter les bases d’un mécanisme solide et de la mise en place des stratégies pour la réalisation de l’objectif d’extension de la couverture santé à tous au Togo.

’Cet atelier permettra à tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce processus de mettre en synergie leurs compétences pour aboutir à un outil et une solution pérenne pour les acteurs du secteur informel’, a souligné madame Assih.

Les participants devront notamment examiner la composition du secteur informel et de revoir les efforts des secteurs sanitaires et non sanitaires pour étendre la protection sociale au secteur informel, décrire les avantages et les inconvénients des stratégies employés pour étendre la couverture santé universelle au secteur informel y compris les approches globales de financement de santé etc…

Par Charles Djade