100 jours du CNP et lancement officiel du processus d’élaboration du plan stratégique : L’équipe de Laurent TAMEGNON promet plus d’engagement et d’actions en faveur du secteur privé

0
14

Le nouveau bureau du Conseil National du Patronat du Togo (CNP) a procédé au lancement officiel du processus d’élaboration de son plan stratégique pour les 4 prochaines années, le lundi dernier. Occasion pour le Président du CNP, Laurent Coami Tamégnon et sa suite de faire le point de leurs 100 jours. Une cérémonie qui a vu la mobilisation de plusieurs chefs d’Entreprises du Togo les chefs d’entreprises et les membres du gouvernement dont la ministre en Charge du Commerce et de la promotion du Secteur privé, Bernadette Balouki-Legzim.

Justement, c’est cette dernière, qui a, au nom du chef du gouvernement procédé au lancement du processus d’élaboration du plan stratégique du CNP. Elle a au nom du premier ministre, félicité l’initiative du CNP d’associer les pouvoirs publics dans le processus d’élaboration du son plan stratégique et de sa mise en œuvre, ce qui, pour elle, témoigne de l’effectivité du partenariat public-privé en cours au Togo.

Bernadette Balouki-Legzim a réitéé l’engagement du gouvernement à accompagner le CNP dans ce processus de redynamisation du patronat et du secteur privé togolais.
Porté à la tête du CNP-Togo le 3 février dernier, le nouveau bureau est résolument engagé dans la redynamisation de l’institution, qui contribue à l’essor de l’économie du Togo.

Pour le président du CNP, « ce plan stratégique est la colonne vertébrale qui va guider les actions du CNP durant les quatre prochaines années ».

Laurent TAMEGNON laisse entendre en outre que, sa vision est de faire du CNP, une organisation à l’image de celles de la Côte d’Ivoire, du Benin ou mieux de la France, c’est-à-dire, « une organisation forte et puissante ». Pour ce faire, il sera procédé dans le cadre de l’élaboration du plan stratégique, l’évaluation des forces et faiblesses du secteur privé togolais, des structures qui le représentent et qui le défendent afin de proposer des solutions qui s’imposent.

Le nouveau plan stratégique répond à cinq principes à savoir : la pertinence, la participation, la coresponsabilité, la redevabilité et la bonne gouvernance.

Dans son discours, le Président du comité technique d’élaboration de ce plan stratégique, M. Thierry AWESSO, également vice-président du CNP, a laissé entendre que ledit plan, une fois élaboré, servira d’outil de contrôle, de suivi et d’évaluation du CNP, faîtière des associations professionnelles du secteur privé.
« Ainsi, le document final permettra de définir les rôles et responsabilités qui incombent à chacun des acteurs individuellement comme collectivement », a précisé Thierry AWESSO.

Abordant le bilan des 100 premiers du bureau du CNP, Laurent Tamégnon, s’est félicité des résultats obtenus en si peu de temps et qui ont permis de mettre définitivement fin, à la crise que l’institution a connue pendant des années.
Désormais, espère le président du CNP, la sérénité est de mis ce qui augure de beaux jours pour le secteur privé togolais.

Autres actions menées par le nouveau bureau du CNP depuis son élection , c’est la réorganisation de la direction en équipements, le renforcement des liens entre le CNP et les autres organisations du secteur privé comme l’AGET et la chambre du commerce et d’industrie du Togo afin de pouvoir mener des actions concertées, les échanges avec l’OTR en vue de l’amélioration du climat des affaires au Togo… et surtout la reprise du dialogue social qui était boqué à cause des problèmes que connaissait le CNP.

Au plan international, le bilan du CNP reste élogieux car depuis sa prise de fonction, son président à effectué plusieurs mission redynamiser les liens de partenariats avec leurs homologues de l’extérieur. En témoigne la dernière mission du CNP en France pour rencontrer le bureau du MEDEF et s’inspirer de l’expérience française.
Le bilan est certes positif, pour seulement 100 jours, mais le Président Laurent TAMEGNON ne compte pas en rester là. Avec son bureau, ils entendent contribuer à lutter efficacement contre la pauvreté, en faisant de la jeunesse, le pilier du développement économique du Togo à travers la création d’emploi.

Le Conseil National du Patronat regroupe au total 17 associations, et environ 500 entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici