Politique

61e anniversaire de l’indépendance du Togo : Un défilé militaire a marqué l’évènement

Publié le mardi 27 avril 2021, par Lemessager-actu

Le Togo a commémoré aujourd’hui 27 avril 2021, le 61e anniversaire de son indépendance. Un événement marqué par plusieurs activés dont le défilé militaire, qui s’est déroulé à la place des fêtes à Lomé, en présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, du premier ministre Victoire-Tomégah Dogbé, de la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Tségan et des membres du gouvernement.

C’est dans une sobriété totale que s’est déroulé le défié militaire, qui seul était autorisé, du fait de la situation sanitaire qui prévaux dans le monde dont le Togo.
En effet, la crise sanitaire liée au coronavirus a obligé le Togo à adopter plusieurs mesures barrières en vue de limiter la propagation du virus. Au Togo, où le nombre de cas ont grimpé ces dernières semaines, il fallait prendre des mesures pour éviter de grands rassemblements, préjudiciables à une contamination des populations à grande échelle. La mesure de n’autoriser que le défilé militaire, et non civil entre dans cet esprit.

La veille, c’est-à-dire le lundi 26 avril, le chef de l’Etat a procédé à la ranimation de la flamme de l’indépendance. Un geste qui marque le début des festivités de la fête, mais, un geste en signe de rappel de ce grand jour où le peuple togolais a poussé un ouf de soulagement, parce que libéré d’une domination étrangère.
C’est le 27 avril 1960 que le Togo a été indépendant, avec pour premier président, Sylvanus Olympio. Depuis ce temps jusqu’à ce jour, il y a eu 5 présidents de la république avec 4 républiques. Tous les présidents qui se sont succédés ont eu des fortunes diverses en ce qui concerne la gouvernance du pays.
L’actuel chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a hérité d’un pays avec une situation sociopolitique économique très difficile.

Ainsi, depuis 2005, il s’est attelé à redresser la situation à tous les niveaux.
Réélus en 2010, puis en 2015, il va bénéficier de l’adhésion populaire encore en 2020, plus précisément le 22 février 2020, et où plus de 70% des togolais vont lui faire confiance pour continuer par redresser le pays sur le plan économique, social, culturel, mais aussi politique. C’est avec Faure Gnassingbé que le Togo a été classé 1er réformateur par doing business en Afrique et 2eme au monde, en ce qui concerne les dispositions mises en place pour faciliter le climat des affaires. Au plan politique, l’acte le plus marquant, aura été la réforme sur la limitation du mandat présidentiel à deux, renouvelable une seule fois, alors que ce mandat était illimité dès son arrivée au pouvoir. Un acte politique fort qui a séduit plusieurs de ses pairs et d’autres responsables d’institutions étrangères.

La célébration du 61e anniversaire de l’indépendance dans un climat marqué par la pandémie de COVID-19, aura été une occasion de revenir sur la volonté du chef de l’Etat de redonner au Togo sa place d’antan dans le concert des nations. Un regard sur certaines décisions prises dans le secteur de la santé par exemple (gratuité de la césarienne, traitement gratuit du paludisme récemment, la prise en charge du traitement de la covid-19 etc…), et dans le domaine de l’électricité sont également des actes importants qui rentrent dans le redressement du pays et qui sont à mettre à son actif.