Société

Port de pêche : Des infrastructures complémentaires inaugurées

Publié le dimanche 11 avril 2021, par Lemessager-actu

Le premier ministre Victoire Tomegah Dogbé et le ministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Kokou Edem Tengué ont inauguré le vendredi 9 avril 2021 au port de pêche de Lomé, un nouveau marché au poisson ainsi que d’autres infrastructures complémentaires.

Ces infrastructures se composent notamment de boutiques de vente d’articles de pêche, d’ateliers de réparation de moteur hors-bord, d’infirmerie, des magasins d’entreposage des engins de pêche et des boxes pour les mareyeuses.

En effet, ces infrastructures avaient été identifiées lors de l’étude de faisabilité, comme nécessaires pour un fonctionnement optimum du port de pêche, mais n’avaient pas pu être réalisées pour insuffisance de budget de financement du projet, à en croire les responsables les informations.

Ainsi, selon le ministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Kokou Edem Tengué, la mise en place de ces infrastructures complémentaires permettra aux usagers de disposer des moyens nécessaires et travailler dans un environnement adéquat, permettant la rentabilité optimale des activités connexes des mareyeuses et des commerçantes.

« Les nouvelles infrastructures permettront à près de 5000 femmes mareyeuses, commerçantes de poissons frais ou travaillant dans la transformation de mener leurs activités dans de meilleures conditions et réduire considérablement les pertes après capture de l’ordre de 80%. Aussi, les poissons issus de ce port pourront être vendus sur les marchés extérieurs, étant donné qu’ils seront désormais débarqués et traités dans un environnement adéquat répondant aux normes sanitaires internationales  », a t- il expliqué.

Pour le ministre Kokou Edem Tengué, le secteur de la pêche et de l’aquaculture contribue à la sécurité alimentaire, essentiellement, à travers la fourniture de protéines halieutiques hautement nutritives.

Il a donc invité les pêcheurs et les commerçantes de poissons à faire preuve de grande responsabilité, car, précise t- il, « les joyaux ne sont des joyaux que par les soins attentifs dont on les entoure  ».

Les autorités ont, au cours de la rencontre fait un don de 1650 gilets de sauvetages aux femmes mareyeuses.

Les travaux ont été financés par la coopération japonaise à travers les fonds de contrepartie du don japonais hors projet KR.