Société

Togo : Les zones agropastorales mises en valeur pour le bonheur des Togolais

Publié le mardi 22 juin 2021, par Lemessager-actu

Prenant appui sur les réalisations perceptibles ici et là, on peut soutenir aujourd’hui, sans peur de se tromper, que le secteur agricole togolais est au cœur des enjeux de développement. Grâce à des investissements ciblés, l’agrobusiness sort progressivement la tête de l’eau et le niveau de vie des agriculteurs s’améliore sous tous les rapports. Ces années, le gouvernement a pris des dispositions pour mettre solidement en place des Zones d’aménagement agricole planifié (Zaap) et des Zones d’aménagement de production bovine (ZAPB). A quelles fins ?

Les producteurs font leurs choux gras des appuis institutionnels sans cesse renouvelés. L’un des défis nationaux est lié à l’accroissement des zones d’aménagement dédiées à l’agriculture planifiée. Systèmes d’exploitation agricole moderne, les Zaap réunissent sur un même site des blocs pour la production des cultures vivrières, le maraîchage, la production d’arbres fruitiers, l’élevage et la pisciculture. Elles modernisent les techniques culturales et la dynamique des coopératives agricoles.

Les Zaap pour zapper la pauvreté

Pour une meilleure campagne agricole 2021-2022, il est prévu la construction de 80 zones dans les zones à fort potentiel agricole, ce qui fera passer le total des zones à 118. De fait, 8 000 hectares de terres cultivables, à raison de 100 hectares par zone, seront aménagés pour améliorer la productivité agricole dans les filières porteuses. Par ailleurs, les sites seront dotés de magasins d’une capacité moyenne de 500 tonnes, des voies d’accès supplémentaires, des systèmes de retenue d’eau et d’irrigation, des logements et des bergeries améliorées, avec une alimentation énergétique provenant de mini-centrales solaires photovoltaïques.

Les ZAPB pour une meilleure production bovine

En outre, les dirigeants feront construire des Zones d’aménagement de production bovine. 10 sites sont d’ores et déjà identifiés comme zones pilotes pour le développement de ces ZAPB dans les préfectures de Zio, Lacs, Haho, Ogou, Anié, Blitta, Tchamba, Bassar, Kozah et Oti. Ils bénéficieront d’un soutien du Projet d’appui aux populations vulnérables (PAPV) de 500 000 000 de francs CFA. Une ZAPB est un système d’exploitation bovin dans un domaine circonscrit, regroupant des pools de troupeaux bovins d’une localité donnée ; disposant d’atouts naturels et d’infrastructures sociales de base comme une école, un dispensaire, un cabinet vétérinaire, etc.

Les Zaap et les ZAPB pour une agriculture moderne et bénéfique

La multiplication des agropoles met en valeur les terres cultivables et promeut l’agrobusiness. A terme, l’initiative fera du Togo un pôle d’excellence d’exportation des produits agricoles dans la sous-région ; promouvra davantage le développement rural ; facilitera la mise en place de nouvelles unités de transformation des produits agricoles ; renforcera l’inclusion socioéconomique des travailleurs.

Comme acquis, de 26 milliards de francs CFA en 2010, les ressources allouées au secteur agricole sont montées à 65,7 milliards en 2021. A l’horizon 2022, les autorités veulent stimuler la création de 2 000 entreprises agricoles ; construire 5 000 km de pistes rurales pour faciliter l’accès aux marchés et l’écoulement des produits ; former et organiser 50 000 femmes dans les opérations de logistique et de commercialisation des produits agricoles ; équiper 5 000 ménages en bio-digesteurs en vue de la production de l’énergie et de l’engrais organique…