Appui budgétaire : Le Togo et la banque mondiale signent un accord de financement  

0
322

Une cérémonie de signature d’un accord de financement entre le Togo et la banque mondiale s’est tenue hier 26 septembre 2003 à Lomé. Ledit accord s’est fait dans la cadre d’un appui budgétaire et comporte deux volets, selon le ministre  Sani Yaya de l’Economie et des Finances.

En effet, le premier est l’accord de financement d’un montant de cent cinquante millions (150 000 000) de dollars US soit environ 93 milliards de francs CFA et le deuxième porte sur un accord de

financement de 20 millions de dollars concernant le secteur agricole.

« Ces accords  que nous venons de signer traduisent, une fois de plus, s’il en était encore besoin, l’excellence des relations de coopération entre le groupe de la Banque mondiale et la République Togolaise, notre pays », a indiqué le ministre Sani Yaya.

S’agissant du premier  accord, il concerne un financement à des conditions extra-concessionnelles de 150 millions de dollars soit 93 milliards de francs CFA sous forme d’appui budgétaire  accordé donc par l’Association Internationale de Développement (IDA)   pour soutenir le Programme d’Appui au financement de politique de développement durable et inclusif de notre pays.

 Sani Yaya est revenu sur les réformes élaborées par le Togo   ces 10 dernières années et  dont le but est d’améliorer les condition de vie des populations.

« Depuis une dizaine d’années, notre pays est en pleine transformation et malgré le triple choc, sanitaire, inflationniste et sécuritaire que nous avons subi, et subissons encore pour le choc sécuritaire, nous avons gardé le cap, grâce à l’engagement politique du Chef de l’Etat, de l’ensemble du gouvernement, grâce  aux réformes courageuses et grâce à la résilience de notre économie », a-t-il relevé.  Il a en outre promis que cet effort sera poursuivi, car pour lui,  il s’inscrit pleinement dans la vision de la Feuille de Route Gouvernementale Togo 2025, qui aspire à construire « un Togo en Paix, une nation moderne avec une croissance économique inclusive et

durable ». 

Le programme d’appui budgétaire objet du présent financement est structuré autour de trois piliers très concrets, en cohérence avec  les objectifs de développement du Togo.

Le pilier 1, qui consiste à promouvoir l’agriculture durable, l’électricité rurale et l’atténuation du changement climatique, vise à faire de l’agriculture un moteur de croissance et de création d’emplois ;  atteindre l’accès universel à l’électricité ; et   accélérer la transition vers une économie plus résiliente aux changements climatiques.

 Le pilier 2, dont l’objectif est de renforcer le capital humain et la résilience aux chocs, s’aligne sur l’ambition du Gouvernement d’améliorer l’accès aux services publics pour tous avec un accent particulier sur l’amélioration de la qualité de la protection sociale, de l’éducation et de l’égalité des sexes et enfin le  pilier 3, qui ambitionne de créer l’espace budgétaire         nécessaire          pour      les dépenses prioritaires, appuie l’objectif du Gouvernement d’assurer la viabilité budgétaire et d’améliorer les services publics.

 Le ministre Sani a au nom du gouvernement togolais exprimer sa gratitude et ses sincères remerciements au Groupe de la Banque Mondiale.

Pour rappel, le groupe de la banque mondiale a augmenté le montant de ce financement jusqu’au niveau de 150 millions de dollars et le ministre en est reconnaissant.  

A ce jour, le portefeuille de la Banque Mondiale au Togo comporte 16 projets et programmes nationaux et régionaux, pour un montant total d’environ 984 millions de dollars dans de nombreux secteurs dont l’agriculture, l’éducation, la                 santé,    la            protection          sociale et            les télécommunications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici