Atelier de formation et d’echanges des professionnels des medias

0
86

Les journalistes animateurs d’émission interactives et producteurs en langues nationales des médias publics et privés de l’intérieur du pays se sont retrouvés à kara, dans la kozah pour échanger sur les réformes constitutionnelles: enjeux et perspectives. L’initiative est du centre d’étude du droit public de l’université de Lomé et se situe dans le cadre du suivi du colloque international sur les 25 ans de la constitution de la IVème république du Togo.

C’est le préfet de la kozoah, le colonel Bakali qui a ouvert les travaux.
« Nous sommes heureux que les hommes de médias puissent s’impreigner des enjeux et perspectives des réformes constitutionnelles qui font aujourd’hui débat dans notre pays » a laissé entendre le préfet.

Pour lui il est clair que les médias ont un rôle à jouer dans la compréhension du texte constitutionnel par les populations togolaises. Il a ensuite invité les journalistes à jouer leur partition pour la préservation de la paix.

Pour Komla Sander, président de l’Université de kara, l’organisation de cette rencontre vise à donner de la matière et les connaissances aux hommes de médias qui constitue le quatrième pouvoir, afin que ceux-ci puissent à leur tour transmettre aux populations.

Plusieurs communications animées par d’eminents experts, professionnels dans le domaine ont meublé les échanges qui ont duré toute la journée.
Les participants sont partis satisfaits.

Le même exercice es prévu pour les médias de Lomé et d’autres villes de la régions maritime de lundi 26 novmebre à kpalimé.

L’initiative est soutenue par le PNUD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici