Fin de la célébration du mois de l’amnistie   au Togo: 1507 armes  collectées  détruites  à Lomé   

0
236

La fin opérationnelle de la célébration du mois de l’amnistie au Togo  est  bouclée hier mardi 04 octobre 2022 par une cérémonie de destruction des armes collectées au champ de tirs d’Agoe-Nyivé.

Environnement 1507 armes collectées ont été brûlées devant des représentants de la Chefferie traditionnelle, du  préfet d’Agoe-Nyivé, du Directeur  du Centre régional des Nations Unies pour la paix en Afrique  et du  vice-président de la Commission nationale des armes légères et de petits calibres (CNLPAL) Inoussa Bouraïma, puis d’un représentant du ministre en charge de la sécurité.

Le  Directeur du Centre régional des Nations Unies pour la paix en Afrique, Amselme YABOURI,   s’est réjoui de la destruction de ces armes.

 « Je voudrais insister sur le symbole fort que  représente pour nous tous la grande flamme embrasant et consumant toutes ces armes collectées et qui sont autant de vies potentiellement sauvées », a-t-il indiqué.

« Les cérémonies de destruction des armes, mondialement soutenues, sont devenues un mécanisme de restauration de la paix et de la confiance populaire » a fait savoir pour sa part    Inoussa Bouraima qui a saisi l’occasion pour rendre  un hommage au Chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour le soutien indéfectible apporté à leur institution tout au long du projet.

Il a part  ailleurs, remercié la haute hiérarchie  militaire  pour les mesures techniques prises en vue de l’effectivité de la cérémonie de destruction.

La mise en œuvre du projet du mois d’amnistie dont le Togo est bénéficiaire à travers la CNPAL s’est déroulée en plusieurs phases, entre autres, la phase du  renforcement des capacités des acteurs impliqués à Sokodé,  à Kara et  à Dapaong, la collecte ou la remise volontaire,  puis la destruction et la phase d’évaluation de perception sur l’impact du projet.

C’est le lundi 05 septembre que le  Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) a débuté à Lomé, le Mois de l’amnistie en Afrique (MAA). Le Togo a lancé dans la foulée son édition nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici