La Journée Mondiale de l’Environnement au Togo célébrée en différé à Lomé

0
684

La Journée Mondiale de l’Environnement au Togo a été célébrée en

différé ce mardi 7 juin 2022 par la Direction de l’Enivrement. « Une seule Terre », c’est le thème retenu cette année pour cette journée, qui a vu au Togo, la mobilisé à l’occasion, des

acteurs  dans le domaine de la protection de l’environnement  et les

partenaires.

La Directrice de l’environnement, Yaou Mery, dans son intervention a précisé que  la

célébration de cette journée reprend le slogan de la première

célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement en 1974.  L’objectif est

d’attirer l’attention de tous les acteurs sur l’impact des humains sur

la planète terre.

 « Nous avons une seule terre, nous avons le devoir

de l’entretenir », a indiqué  Yaou Mery.

Cette année, à l’occasion de cette journée, le   Secrétaire  Général des Nations Unies,  António Guterres,  a indiqué dans son message, que

cette année et l’année à venir seront l’occasion pour la communauté

mondiale de démontrer  une nouvelle fois que le multilatéralisme a le

pouvoir de remédier aux crises environnementales imbriquées qui nous

menacent, qu’ils s’agisse de négocier la création  d’un nouveau cadre

mondial pour la biodiversité visant à arrêter la perte de biodiversité

d’ici à 2030, ou de mettre en place un traité pour lutter contre la

pollution plastique.

Antonio Guteres, à rassuré que l’Organisation des Nations Unies s’engageait à jouer un rôle moteur

dans ces efforts de coopération au niveau mondial, car, pour lui, la seule

solution viable est de vivre en accord avec la nature, et non

d’essayer de faire plier.

 » Ensemble, faisons en sorte  que notre

planète puisse non seulement suivivre, mais prospérer, car nous n’avons

qu’une seule Terre »,   a  indique  le Secrétaire Général des Nations

Unies.

Le ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières,

FOLI-BAZI Katari, prenant la parole à cette occasion, a salué

l’engagement des plus hautes autorités en faveur  de l’environnement. Un

engagement  réaffirmé cette année encore à travers la mobilisation de la présidence de la République et de

la primature  lors du lancement de la campagne de reboisement le

1er juin dernier.

Pour lui, le thème,  de la célébration de la Journée

Mondial de l’Environnement cette année, souligne la nécessité de vivre

durablement en harmonie avec la nature en apportant des changements

radicaux, à travers  des politiques et des choix, vers les modes de

vie plus propres et plus écologiques.

L’ Année  2022, selon  le ministre

est une étape historique pour la communauté environnementale mondiale, car

« elle marque les 50 ans de la Conférence des Nations Unies sur

l’environnement  humain de 1972, largement considérée  comme la

première réunion dans le monde entier et coup d’envoi à la signature

d’une série d’accords multilatéraux  sur l’environnement ».

Le gouvernement togolais, à travers cette célébration à choisi, selon le ministre de mettre  en lumière les

préoccupations environnementales les plus pressantes, telles que la

lutte contre les changements climatiques et la dégradation des forêts.

Par ailleurs, le ministre rappelle que, c’est justement pour contribuer efficacement à

la résolution de ces crises, qu’il est lancé le 1er juin la campagne

nationale de reboisement.

« La préservation de l’environnement pour des générations présentes et

futures résulte  de la conjugaison des efforts de tous les acteurs

publics et privés, y compris ceux de la société civile qui jouent un

rôle majeur dans la protection de l’environnement », a indiqué le

ministre qui a salué

 les efforts des organisations de la

société civile pour leur rôle d’éveil de conscience, de plaidoyer et

leurs engagements sans cesse croissants sur les questions

environnementales en général et des changements climatiques en

particulier.

Le débat qui a marqué la journée a porté sur la

lutte contre les changements climatiques au Togo : bonnes pratiques et

leçons apprises ; et le deuxième panel sur les opportunités de

financement et autres initiatives.

La Journée mondiale pour l’Environnement  est devenue une plate-forme

mondiale facilitant la sensibilisation et la prise d’initiative pour

répondre aux défis urgents, qu’il s’agisse de la pollution marine, du

réchauffement climatique, et la consommation durable ou de criminalité

contre la vie sauvage.

Germain DOUBIDJI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici