Le Cames tient sa sesion de reconnaissance et d’équivalence des diplômes à Lomé

0
51

Lomé accueille depuis lundi 27 novembre, la 32ème session du programme de reconnaissance et d’équivalence des diplômes (PRED) du CAMES. 114 dossiers dont 14 pour le Togo seront soumis pour évaluation, soit en première certification ou pour renouvellement d’accréditation.
L’ouverture des travaux, présidée par la ministre de l’enseignement supérieur, Nicoué Broohm, a connu la présence du président de l’Université de Lomé, Dodzi Kokoroko.
Le Cames est de plus en plus impliqué dans les missions concernant l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur à un triple niveau, sous-régional, national et au niveau des établissements, surtout en termes d’évaluation, d’accréditation et de reconnaissance des formations et qualifications académiques, a indiqué, Nicoué Broohm dans son allocution d’ouverture.

Poursuivant ses propos, le ministre a précisé que la promotion d’un enseignement supérieur de qualité interpelle tous.

‘Elle est pour nous un défi, le prix à payer pour la garantie de son avenir. Elle est un préalable incontournable d’un système fiable et viable, producteur de compétences avérées, d’un marché mondial comparatif et concurrentiel pour le capital humain de haut niveau’’ ajoute le Ministre.

Le secrétaire général du Cames, Pr Bertrand M’batchi, a souligné pour sa part, la nécessité de l’amélioration et du recadrage des dossiers de formations soumis cette année au PRED par les établissements d’enseignement supérieur des pays membres du CAMES.

Il a ensuite noté le manque d’engouement que suscite le PRED auprès des établissements privés des pays membres.
Le CAMES compte 19 membres.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici