Le Programme présidentiel de protection sociale en milieu scolaire comme une garantie aux mêmes chances de réussite scolaire et de bien-être  dans le septentrion  

0
508

La santé des écoliers est priorisée dans cette région septentrionale du pays. Les pouvoirs publics mettent beaucoup l’accent sur le bien-être des élèves, avec des réalisations encourageantes à la fois pour les individus pris en charge et leurs parents devenus plus sereins et moins dépensiers.

Il est prouvé que des élèves en bonne santé sont plus susceptibles de réussir académiquement. Avec les mesures pour garantir leur santé, on peut s’attendre à une bonne concentration en classe, une participation accrue et des performances scolaires améliorées.

C’est ce que garantit School Assur

Lancé en 2017 avec un financement colossal de plusieurs milliards de francs CFA, le programme présidentiel de protection sociale en milieu scolaire, School Assur, réduit sensiblement la part du coût des soins de santé des élèves supportée par les ménages et améliore ainsi leurs conditions de vie.

En effet, comme le soulignent les responsables chargés d’exécuter le programme, « en offrant un accès gratuit aux soins de santé aux écoliers et aux élèves des établissements publics, School Assur assure à tous les enfants togolais les mêmes chances de réussite scolaire et de bien-être ». Les réalisations faites suffisent à démontrer cela.

Cumul de prises en charge

Depuis le démarrage du programme jusqu’au 5 mai 2024, il y a eu 4 553 624 prises en charge dans toutes les régions confondues, y compris le Grand Lomé.

Dans la région des Savanes, 440 723 prises en charge ont été effectuées. C’est plus que les 148 208 prises en charge comptées dans le Grand Lomé.

Ailleurs, il y a eu 1 179 392 prises en charge dans la région maritime, 1 444 372 prises en charge dans les Plateaux. La région centrale s’en sort avec 504 322, la Kara est créditée de 836 607 prises en charge et 440 723 pour les Savanes.

Les prestations sont 1 713 102 consultations, 501 262 analyses, 2 239 765 sollicitations de pharmacie, 24 758 hospitalisations et 74 737 chirurgies.

Très clairement, une priorité est donnée à la santé des écoliers dans chaque région. Ces précieux investissements apportent de nombreux avantages à la fois individuels et communautaires pour les populations.