Les SMS troublants du terroriste sur une attaque le mois prochain

0
158

M6info21 juillet 2016

Une semaine après l’attentat de Nice, l’enquête franchit une étape importante : cinq suspects sont présentés jeudi à des magistrats du parquet de Paris dans le cadre de l’enquête sur la tuerie qui a fait 84 morts le 14 juillet. De nouveaux SMS envoyés par le terroriste avant l’attaque ont permis de relier Mohammed Lahouaiej Bouhlel à quatre hommes âgés de 22 ans à 40 ans et à une femme de 42 ans.

Certains sont soupçonnés de lui avoir fourni le pistolet avec lequel le chauffeur-livreur tunisien de 31 ans a tiré sur des policiers depuis son camion.

Les derniers SMS envoyés par le terroriste
Ce sont les derniers messages envoyés par Mohamed Lahouaiej Bouhlel depuis son portable, quelques heures avant de faire 84 morts sur la Promenade des Anglais le 14 juillet. Les messages inquiètent particulièrement les enquêteurs car ils font mention d’une préparation pour le « mois à venir », comme si une attaque était programmée.

Le 14 juillet, à 14h27, Mohammed Lahouaiej Bouhlel écrivait ainsi à W., l’homme qui lui aurait fourni son arme : “Le pistolet que tu m’as donné hier c’est très bien, alors on ramène 5 de chez ton copain, c’est pour C.et ses amis”.

Trois heures plus tard, à 17h55, il envoie de nouveau un SMS à W., en faisant une mention d’une action le mois prochain. “C. et ses amis sont prêts pour le mois prochain, maintenant ils sont chez W.” peut-on lire.

A 21h30, il laisse un message vocal à un certain R., en évoquant une nouvelle fois une action dans les prochaines semaines : “Dis à tes copains que les 5 sont prêtes, elles sont prêtes pour le mois prochain”.

A 22h27, quelques dizaines de minutes avant de se rendre avec son camion de 19 tonnes sur la Promenade des Anglais pour y commettre l’irréparable, le terroriste envoie un dernier SMS à R., l’occasion de faire passer des consignes à ses complices présumés avant de mourir. “Je suis au taxiphone, emmène plus d’armes, emmène en 5 à C.”.

Une kalachnikov saisie

L’un des déférés, âgé de 22 ans, est le destinataire d’un SMS envoyé par le tueur juste avant son carnage. Dans son message, il le félicite pour le “pistolet” qu’il lui a fourni la veille et ajoute “alors on ramène cinq de chez ton copain” – une nouvelle livraison destinée à une autre personne “et ses amis”.

Dans ses auditions, le jeune homme a désigné le fournisseur du pistolet comme étant un Albanais de 38 ans, placé en garde à vue avec sa compagne, tout comme celui que Lahouaiej Bouhlel présente dans son SMS comme le destinataire des autres armes
Mercredi, une kalachnikov a été saisie dans une cave à Nice lors d’une perquisition en lien avec le suspect de 22 ans.

Les investigations n’ont pas démontré de lien entre Lahouaiej Bouhlel et des réseaux terroristes, mais l’organisation Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat. Le groupe djihadiste déjà à l’origine des attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre à Paris a menacé d’intensifier ses attaques contre la France dans une nouvelle vidéo où des francophones félicitent le tueur de Nice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici