Les « Universités du troisième âge » aux petits soins des Togolais âgés

0
428

Les personnes du troisième âge ne sont pas en marge des préoccupations du gouvernement togolais. Spécialement pour cette couche de la population qu’on peut appeler les séniors, l’Institut national d’assurance maladie (Inam) a mis en place les « Universités du troisième âge » qui permettent de sensibiliser sur des questions qui touchent les personnes âgées et attirer l’attention de la société sur les nombreux défis auxquels elles sont confrontées.

Organisée pour la première fois en 2017, les « Universités du troisième âge » ont vu la participation de milliers de séniors, des dizaines de conférences et plusieurs autres activités.

La troisième édition des « Universités du troisième âge » qui s’est tenue en 2019, soit une année avant la survenue de la pandémie à coronavirus au Togo, a enregistré plus de 3 000 participants et plus de 20 experts spécialistes du troisième âge.

L’Inam est au chevet des Togolais âgés

En 2019, l’Institut national d’assurance maladie (Inam) a renseigné qu’il assurait 109 134 cotisants, permettant ainsi de soigner près de 380 000 bénéficiaires de l’assurance maladie dont 28% de 26% de retraités civils et militaires, soit environ 28 500 seniors et 60 684 ayants droit, ce qui ramène le bénéfice de l’assurance maladie pour cette catégorie à 89 184.

Jadis, près de 65% des bénéficiaires de l’Inam se trouvaient à Lomé et dans la région maritime, suivie par la région des Plateaux (15%), puis celle de la Kara. Viennent ensuite la région des Savanes et la région centrale. Une étude actuarielle avait révélé que les 28% de retraités cotisants apportent 10% des ressources et bénéficiaient de 40% des prestations de soins.

Sur les 80 184 bénéficiaires, il y avait 12 128 hommes et 7 195 femmes qui ont entre 60 et 70 ans. 3 714 hommes et 1 812 femmes (environ 6%) dépassaient les 70 ans. Aujourd’hui, le nombre de bénéficiaires des prestations de l’Inam est d’environ 427 000, contre 209 243 en 2012.

05 maisons de retraite d’ici 2025

En dehors des « Universités du troisième âge », l’Etat a pris des dispositions qui vont dans le sens des efforts pour offrir aux séniors de meilleures conditions de vie. Il est prévu la construction de 05 maisons de retraite d’ici 2025. Et pour cause, la nombre de personnes âgées devient de plus en plus important. Au Togo, la proportion des personnes âgées de plus de 60 ans s’est accrue de 5,3 à 5,6% entre 1999 et 2010. Il est objectivement possible que cette portion atteigne 12% de la population totale à l’horizon 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici