Libre opinion/Togo- révision constitutionnelle: Kako Nubukpo passe à côté de la plaque

0
703

La révision de la constitution emballe tous les citoyens togolais. Ce qui est d’ailleurs normal dans une démocratie. Mais, dans le fond, force est de constater que certains compatriotes se trompent sur plusieurs sujets dans leurs analyses. C’est le cas de Kako Nubukpo.

Un peu de pédagogie. Notre éminent économiste doit simplement savoir que la Constitution de tous les pays est toujours dynamique, même si c’est un contrat social.

Et le cas qui se présente aujourd’hui au Togo, n’est nullement une manipulation, mais plutôt une émanation de ses propres compatriotes (députés), les mêmes députés qui ont aussi voté des lois pour porter le nombre des députés de 91 à 113 il y a quelques semaines.

Si ces élus du peuple détiennent le pouvoir pour faire cette réforme d’augmentation du nombre de députés, cette même légitimité ne leur permet-elle pas de procéder à la révision de la constitution ? 

Ce qui est encore regrettable pour notre éminent professeur, c’est son appréhension du régime parlementaire qui à la limite montre que notre économiste est véritablement passé à côté de la plaque.

Entre nous, le régime parlementaire est-il synonyme d’instabilité politique ? Que dirons-nous de la plus grande puissance européenne qui est toujours dans ce système.

Prof Kako, le débat constitutionnel n’est pas votre fort. Vous ferez encore œuvre utile si vous vous concentrez encore plus sur le CFA que vous maitrisez mieux et qui est votre choux gras.

Le Penseur