Lutte contre le coronavirus : Le FMI décaisse 131,3 millions de dollars pour le Togo

0
98


!!! Le coronavirus est une réalité, suivons les règles d’hygiène édictées par l’OMS et les autorités gouvernementales !!!, appelez le 111 si nécessaire

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) réuni à Washington vendredi a autorisé un décaissement immédiat de 131,3 millions $ en faveur du Togo.

L ‘information a été donnée par le portail officiel de la république togolaise le www.republiquetogolaise.com.
Ce decaisse est fait à la faveur de l’achèvement du 6ème et dernier examen des performances économiques du pays dans le cadre du programme soutenu par un accord de facilité de crédit élargie (FEC), précise le site.

C’est un décaissement, presque 04 fois plus important que ce qui était prévu (35 millions $), et qui devrait permettre d’aider le Togo « à faire face aux implications humaines et économiques de la pandémie de COVID-19 », répondant ainsi à la demande faite par les autorités.

Selon le conseil, le Togo a réalisé des progrès significatifs de 2017 à 2019 dans le cadre de ce programme, même si « les réformes restent incomplètes dans un secteur clé ».

« La performance du Togo a été globalement satisfaisante », a relevé le n°2 de l’institution Mitsuhiro Furusawa. « Alors que la reprise économique se raffermissait, elle a récemment été entravée par la pandémie de COVID-19. Les perspectives macroéconomiques sont soumises à un degré élevé d’incertitude », a-t-il remarqué.
« Les autorités prennent des mesures immédiates pour faire face aux implications humaines et économiques de la pandémie de COVID-19 tout en préservant les réalisations fiscales durement gagnées », poursuit le responsable, avant de saluer les nombreux progrès réalisés par le Togo (respect du critère de convergence de l’Uemoa, collecte des arriérés d’impôts, soumission en ligne des déclarations en douane et avancées vers la budgétisation…).
« Le Togo est l’un des pays les plus performants dans l’amélioration de l’environnement des affaires ces dernières années. Il sera important de poursuivre ces réformes, y compris le renforcement de la gouvernance, et de mettre en œuvre les mesures décrites dans le PND pour soutenir une croissance forte et inclusive », a conclu Mitsuhiro Furusawa.
Le décaissement des 131,3 millions $ porte le total des décaissements au titre de l’accord à environ 336,4 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici