MBOROTCHIKA: Le ministre Bataka émerveillé par l’exploit du jeune BATCHA koffi

0
50

Le gouvernement est émerveillé face aux exploits de *monsieur BATCHA koffi* suite à une visite de terrain hier mardi 11août 2020 dans la kéran pour la campagne agricole mi- parcours 2020-2021.

Ce producteur a à son actif 22ha pour le coton, maïs 10ha et le soja 9 ha.

Il emploie plus de 50 ouvriers agricoles sur ses parcelles.
M. BATCHA Koffi a compris très tôt que la terre ne trompe jamais. Ainsi, il décide d’embrasser le secteur agricole, et depuis 2010, il s’est accroché à la production du coton, une filière qu’il aime bien.

Amoureux du travail bien fait, il a utilisé son énergie et sa détermination pour gagner le confiance du Mifa et du FNGPC. C’est structures lui ont soutenu avec i2 tracteurs.
Avec la disponibilité des intrants, les tracteurs au rendez-vous et l’accompagnement des services de l’ICAT pour le respect des itinéraires des techniques agricoles, le jeune champion projette après le paiement de ses dettes, s’octroyer un véhicule pour la logistique pour le compte de cette année.

Il faut rappeller que le gouvernement avec le leadership du Chef de l’Etat, s’est engagé à aider les producteurs pour qu’ils ne rebasculent pas dans l’extrême pauvreté en leur donnant l’accompagnement et le soutient pour qu’ils puissent produire en quantité et en qualité pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, surtout avec cette pandémie de covid 19.
Le ministre Bataka de l’Agriculture et de la production halieutique en visite dans ma localité a été émerveillé par l’emploi du jeune BATCHA.

« Dans le cadre du suivi de la campagne agricole nous sommes à mborotchika à l’ouest de kéran à 50 km de Kante pour suivre la parcelle de monsieur BATCHA Koffi qui lors de la préparation de la campagne, s’était engagé à faire 20 ha de coton. Et nous sommes heureux de voir qu’il a dépassé son objectif,fier nous invitons les autres jeunes à suivre son exemple »
a indiqué le ministre BATAKA.

Le gouvernement a lancé le programme de soutien aux producteurs pour l’accès aux intrants : semences, fertilisants, engrais, et les travaux de mécanisation appelé « yolim »

*« Yolim »a été mis en place en collaboration avec le ministère chargé de l’économie numérique;

94 agrégateurs ont été enregistrés avec près de 280 500 agriculteurs agrégés. Des 94 agrégateurs, 17 ont pu obtenir à ce jour une attestation de capacité financière.

Avec la Celle com MAPAH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici